Fini les tests de personnalité, les entrevues d’embauche ou les appréciations par simulation. L’Université Laval, l’Université de Montréal et l’Université de Sherbrooke se sont concertées pour uniformiser le processus de sélection au doctorat en médecine. Le candidat admissible aux nouvelles mini-entrevues multiples (MEM) des trois facultés ne passera qu’une seule fois l’examen, mais il devra acquitter trois fois son prix. Dans le cas de l’Université Laval, les frais de cet examen s’élèveront à 100$ pour l’année 2009.

Avec cette nouvelle modalité d’examen, les résultats seront centralisés et accessibles aux trois facultés de médecine francophones. McGill adoptera aussi les MEM; cependant, les candidats sélectionnés devront passer l’examen à part, au bureau de la Faculté de l’université.

«Les comités d’admission des trois facultés francophones ainsi que le CESSUL (Centre d’évaluation des sciences de la santé de l’Université Laval), se sont concertés pour fixer le prix de l’examen, selon Guy Labrecque, conseiller à la gestion des études de la Faculté de médecine de l’Université Laval. Ce montant correspond au coût réel du processus d’entrevue.» En vertu de la loi-cadre sur les frais afférents, les associations étudiantes doivent dorénavant donner leur aval pour l’instauration de nouveaux frais par les universités.

Les étudiants en accord
Le Regroupement des étudiants en médecine de l’Université Laval (REMUL) a convoqué ses membres à une assemblée générale «dans laquelle les étudiants ont eux-mêmes décidé si oui ou non les frais allaient être acceptés», explique Maxime de Varennes, président du REMUL. Deux tiers des étudiants présents se sont prononcés en faveur des frais d’examen. À Sherbrooke, l’association générale des étudiants et des étudiantes en médecine (AGEEMUS) prévoit aussi organiser une assemblée générale le 29 janvier prochain.

L’Université de Montréal facture déjà les frais liés au processus d’admission. Depuis quatre ans, les candidats payent un montant de 100$ pour passer les entrevues de sélection. L’association des étudiantes et des étudiants de l’Université de Montréal, l’AEEMUM, ne compte pas réunir ses membres dans les prochains jours. «Nous avons toutefois discuté de la chose en Conseil général [l’équivalent du conseil exécutif et administratif du RÉMUL] et puis nous sommes en accord avec la position de la Fédération médicale étudiante du Québec, la FMEQ, qui accepte un montant maximal de 150$ pour la passation des procédures d’admission aux quatre facultés québécoises», soutient Quoc Dinh Nguyen, président de l’AEEMUM.

Les mini-entrevues multiples consistent en un parcours de plusieurs stations, chacune étant une entrevue faite dans le contexte d’une mise en situation où l’on cherche à connaître d’autres aspects de la personnalité des candidats. Ce type d’épreuve a déjà été adopté dans les Facultés de médecine des universités de Calgary, de la Colombie-Britannique et à la McMaster University en Ontario. Cette dernière est à l’origine des MEM, qui ont vu le jour en 2001.