Si tous les ports du monde est un réseau international de villes portuaires dont la mission est de faire la promotion des échanges économiques et culturels entre ses membres, ainsi que de créer des partenariats durables. Le réseau, qui compte désormais 16 villes-membres dont Marseille, Gênes, Dublin et Gamagori (Japon), était très fier d’accueillir Québec parmi ses membres, puisqu’il s’agit de la première ville portuaire de l’Amérique du Nord à rejoindre le réseau.

Le réseau a mis en place cinq axes de développement : la culture et la gastronomie, le tourisme, les biotechnologies marines, le développement durable et les sports nautiques. Parmi ses actions, évoquons l'organisation d'une tournée internationale pour l'orchestre de chambre de Glasgow, la réalisation des dîners européens Si tous les Cuisiniers du monde avec le célèbre cuisinier français Olivier Roellinger, la promotion des villes-membres lors de divers évènements, et une participation au Trophée Voile Inter-Entreprises/Haute-Bretagne.

C’est en collaboration avec Si tous les ports du monde que la Chambre de commerce de Québec et l’organisme Les Amis de la vallée du Saint-Laurent feront la promotion de la Rencontre internationale Villes et Ports, qui se tiendra à Québec en avril prochain. Ce colloque, qui rassemblera des centaines d’intervenants de partout dans le monde, sera une occasion unique de présenter divers modèles de développement portuaire.

Comme l’a évoqué le président de la Chambre de commerce de Québec, Maître Luc Paradis, l’activité portuaire de la ville de Québec est hautement dynamique. Des milliers d’emplois se créent grâce à l’industrie des croisières qui est en expansion. Le nombre de touristes arrivant à Québec par voie maritime a connu une augmentation impressionnante depuis quelques années. L’adhésion de ces deux nouveaux partenaires à un réseau international, dont une des missions est justement de partager une expertise en matière de développement économique et culturel en contexte portuaire, ne peut qu’aider à consolider la place qu’occupe la Ville de Québec dans ce secteur d’affaires florissant.

Questionné sur les raisons de sa participation à ce réseau en tant que président d’honneur, Reno évoque tout d’abord son amitié de longue date avec le fondateur du réseau, Loïc Frémont, qui était administrateur de la première troupe de théâtre avec laquelle il a fait le tour de l’Europe dans les années 70. Il ajoute aussi avoir une certaine facilité à faire des liens entre les gens du monde entier. Né en Espagne d’un père andalou, citoyen français, marié à une anglaise, ayant un enfant de nationalité américaine, il se compare lui-même à un «pont» entre les différentes cultures.