La troupe de danse contemporaine de l’Université Laval, Gestuel, propose, pour les mois d’octobre et de novembre, des ateliers du dimanche. Ces derniers sont ouverts à tous et sont diversifiés, allant de l’accro-yoga, au ballet, puis à l’équilibre sur les mains. Des expériences de deux heures axées sur la danse pour ouvrir davantage l’association et la faire connaître.

« On voulait rejoindre un public plus large que les danseurs contemporains qui sont déjà inscrits. Ainsi, on peut inviter nos amis, nos parents, nos frères, nos sœurs à venir participer », raconte la directrice artistique de Gestuel Mélia Boivin. L’atelier en lui-même coûte 15 $ et des forfaits avec plusieurs sessions sont disponibles pour les membres seulement.

Pour prendre part à l’activité, il faut s’inscrire par courriel. Le cours peut accueillir entre 8 et 15 personnes. La salle du sous-sol du pavillon Agathe-Lacerte ne peut accueillir plus de participants, indique Mélia. « Gestuel compte une quarantaine de danseurs réguliers pendant l’année. Les ateliers voulaient offrir quelque chose de plus ponctuel qui ne demandait pas un suivi, un investissement important pour les participants. »

Les intervenants peuvent être des anciens de Gestuel, comme Céline Cartelli (swing), et Geneviève Duong (cardiomuscle et souplesse), des enseignantes actuelles (Angélique Amyot, Amélie Gagnon, Julia-Maude Cloutier) ou des personnes de l’extérieur.

Les jeunes adultes et étudiants sont les plus nombreux à participer, précise Mélia. Malgré la divergence de niveaux, les ateliers sont conçus pour un développement personnel propre à chacun.

Des ateliers diversifiés

« Ce sont des ateliers de découvertes de styles autres ou connexes au contemporain, comme une classe de ballet, de swing, de contact impro, le cardiomusculaire. Ce ne sont pas des cours obligatoires, ce sont des cours pour le plaisir, ouverts à tous, explique Mélia Boivin. L’accro-yoga a permis par exemple de travailler l’échange de poids, l’équilibre, la force musculaire, mais cette fois au sol contrairement aux portées dans les airs de la danse. »

Les ateliers sont diversifiés afin de convenir aux intérêts de chacun, novices ou pratiquants d’un autre style. Certains vont être plus intéressés par l’approche physique (force, équilibre, musculature) et d’autres par l’aspect créatif/imaginaire (impro, mouvements, etc.). « Ils peuvent être complémentaires pour les danseurs, mais cela reste des ateliers de découvertes pour les autres. C’est une porte qu’on ouvre pour voir si les gens sont intéressés ou non », précise-t-elle.

Troupe régulière

Pour ce qui est de la troupe régulière, les pratiques d’une durée de deux heures par semaine sont commencées depuis le 19 septembre.  Les trois différents niveaux (initié, intermédiaire et avancé), pour un total d’une cinquantaine de danseurs, se présenteront en spectacle à la salle Hydro-Québec du pavillon Desjardins les 24 et 25 mars 2017.

Pour suivre les actualités et la programmation complète de Gestuel, rejoignez sa page Facebook.