La nouvelle année en sera une de célébrations pour Impact Campus. Il y a exactement 30 ans, le journal succédait au Matricule comme média écrit des étudiants et des étudiantes de l’Université Laval. Avec ce changement de nom venait aussi un changement de philosophie, toujours actuelle.

L’objectif visé par l’équipe de rédaction de l’époque avec cette transformation était de rendre le produit plus dynamique que par les années précédentes. Le premier rédacteur en chef d’Impact Campus, Marc Blondin, décrivait bien la situation dans son éditorial du 13 janvier 1987.

« Le divertissement, c’était à ce niveau que se situait le bobo. Le Matricule est un journal que l’on ne doit pas se forcer à lire : son contenu doit constituer une lecture agréable et accessible. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas. »

C’est ainsi que cette nouvelle aventure a pris vie. En suivant l’évolution des technologies, les différentes équipes d’étudiants s’étant succédées à Impact Campus ont été en mesure de placer la barre toujours un peu plus haute pour en arriver au journal que nous avons aujourd’hui.

Célébrations

Afin de revenir sur le travail réalisé par les nombreux collaborateurs au fil des 30 dernières années, nous reprendrons un article écrit dans le passé de façon hebdomadaire en 2017. Que ce soit une entrevue, une nouvelle ou un reportage, ces textes seront en lien avec l’évolution du campus. En page 9 de l’édition de cette semaine se trouve le papier ayant fait la toute première Une.

Pour souligner cet anniversaire, nous arborerons également notre logo spécial 30e pour la toute première fois. Plus actuel, il suit de belle façon la ligne directrice que nous avons empruntée au niveau du design dans les derniers mois.

Dans un autre ordre d’idées, si vous avez des souvenirs liés à Impact Campus ou encore des histoires s’étant déroulées sur le campus dans les 30 dernières années à raconter, nous souhaitons les entendre. Vous pouvez nous les partager au [email protected].