Une autre année tire déjà à sa fin. Comme ses précédentes, 2016 aura passé beaucoup trop vite. En attendant de découvrir ce que 2017 nous réserve, prenons un instant pour revenir sur les 12 derniers mois. Ils nous ont fait passer par toutes les gammes d’émotions.

Sur le campus de l’Université Laval, l’année a été marquée par les malheureuses agressions aux résidences. Lors des jours suivants, tout le Québec attendait de connaître les développements dans cette histoire. On devrait en retenir l’élan de solidarité entre les membres de la communauté universitaire. Le grand rassemblement du mercredi soir 19 octobre visant à dénoncer la culture du viol est sans contredit l’évènement marquant de l’année.

À l’échelle internationale, on se souviendra de l’année comme étant celle où le successeur à Barack Obama en tant que président des États-Unis a été élu. Il sera intéressant de voir comment Donald Trump intégrera ses nouvelles fonctions à son arrivée officielle au pouvoir en janvier.

Vers nos 30 ans

En 2017, Impact Campus célébrera ses 30 ans d’existence. En janvier 1987, il succédait au Matricule en tant que journal des étudiants et étudiantes de l’Université Laval. Dans une ère où les médias écrits traversent des moments difficiles, c’est un privilège que nous avons de continuer à vous informer année après année.

Nous soulignerons cet anniversaire comme il se doit, notamment en revenant sur plusieurs moments importants couverts par le journal depuis ses débuts. Parallèlement, nous suivrons plusieurs dossiers avec grand intérêt. Cet hiver, la course à la succession de Denis Brière comme recteur fera certainement couler beaucoup d’encre. Bien entendu, les évènements forgeant l’identité du campus continueront d’occuper une partie importante de nos pages. À l’an prochain!