L’édito

Lettre à un chroniqueur désillusionné

Cette semaine, notre cher ami Richard Martineau a eu l’amabilité de s’adresser à nous, jeunes chroniqueurs en devenir, dans une lettre qu’il a fait paraître dans le Journal de Montréal. J’aimerais le remercier de nous avoir fait part de ses précieux conseils, et j’aimerais aussi peindre ma conception du métier de chroniqueur.

Un géant qui fait de l’ombre

Pardonnez-moi, le lancement de la programmation de CHYZ ne devait pas vraiment intéresser la direction du Rouge et Or puisqu’on a aussi appris que la radio Québec 800 fermait ses portes et que le FM 93 se voyait par le fait même gratifié, voire cadeauté, d’un droit de diffusion des matchs.
article placeholder

Et ça recommence!

À l’heure où s’écrivent ces lignes, le Québec tout entier retient son souffle de- vant la finale de ce spectacle politique qui s’exécute depuis un mois. Non seulement les étudiants, mais l’entièreté de la population s’inquiète de l’avenir de la belle province. Le monde économique dérive et tente de sauver ce qu’il peut.
article placeholder

Exutoire raisonnable ?

Sommes-nous près de la ligne d’arrivée ? C’est du moins ce que nous disent les leaders étudiants lorsqu’ils nous parlent du Protocole d’entente résultant de ces longues négociations qui auront duré 22 hre. Bien franchement, les étudiants en grève ont-ils vraiment le choix d’accepter ou non ?