Entré en poste le 1er septembre dernier, les nouvelles responsabilités de ce poste sont à la mesure de la carrière de monsieur Quirion. Reconnu dans la recherche  pour ses recherches médicales sur la maladie d'Alzheimer il a aidé à mieux comprendre l'implication du système cholinergique dans cette maladie. De vice-doyen, initiatives scientifiques et stratégiques de la faculté de médecine de l’Université McGill à directeur exécutif de la Stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d'Alzheimer, il a cumulé les postes jusqu’à celui-ci, plus politique. Derrière le titre de scientifique en chef se cache en effet la tête des conseils d'administration des Fonds de recherche du Québec en santé, nature et technologies et société et culture.

Nouveau poste, nouveau mandat

Le scientifique en chef du Québec devra conseiller le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation sur les grandes politiques de recherche et sur le positionnement de la province par rapport aux questions scientifiques. Il devient donc la courroie de transmission entre les producteurs de contenus scientifiques et le monde politique. Pour ce faire, un seul objectif : regrouper les différents aspects de la science et la pratique scientifique en un tout cohérent.

« Lentement mais surement nous changeons d’approche. Maintenant, c’est une approche par réseautage »- exergue

Course contre la montre

Les prochaines semaines seront donc bien remplies : créer un bureau de direction composé de trois directeurs des Fonds et effectuer une tournée des institutions scientifiques du Québec. Les milieux universitaires seront évidemment approchés car l’approche multisectorielle du scientifique en chef veut particulièrement toucher la relève. Serait-il le temps d’annoncer la fin de l’époque du mentorat ? La recherche universitaire traditionnelle devra néanmoins s’adapter à une époque où le réseautage et l’intégration des différents aspects de la recherche sont liés. Rémi Quirion rappel en effet que de plus en plus, les chercheurs se doivent aussi de connaître des bases en informatiques, en statistiques et en bien d'autres aspects des domaines scientifiques. Il sera, de par son rôle et l'importance des Fonds de recherche, un point de repère important dans la recherche au Québec.