Photo: François-Xavier Boulanger-Nadeau

Malheureusement, la partie n’a pas pour autant démarré en canon. Dégagements par-ci, pénalités par-là, et toujours aucun point qui s’ajoute au tableau. La défensive de Montréal a la réputation d’être solide et elle a vite fait de prouver cette réalité.

Le Rouge et Or a passé le premier quart dans son territoire à tenter de repousser les Carabins. Ils ont réussi, entre autres, avec de belles manoeuvres en défensive, comme ce plaqué solide qui a fait échappé le ballon à Mark Deluca, le porteur de ballon montréalais. Par la suite, l’interception d’Olivier Turcotte a eu pour effet de casser le momentum qu’étaient en train d’installer les Carabins.

Les premiers points sont finalement arrivés lorsque la défensive de Laval a forcé le touché de sureté, ce qui a été possible grâce à un long dégagement de 52 verges de Christopher Milo. Le Rouge et Or a, par la suite, repris les commandes de la rencontre.

Le premier touché est arrivé avant la fin de la première demie, sur une passe de 32 verges de Benoît Groulx, le quart-arrière lavallois, à destination de Julian Feoli.
Une deuxième demie parfaite
La mi-temps, un peu plus longue qu’à l’habitude, notamment à cause d’une cérémonie protocolaire lourde et pimpante et d’une énième représentation du désormais célèbre groupe de jazz manouche, les Lost Fingers, a permis au Rouge et Or de recharger leur batterie et d’imposer définitivement leur mainmise sur la rencontre.

Le troisième quart est reparti comme le deuxième a terminé, avec un touché, mais seulement de sûreté. L’écart passait donc à 11-0.

Le Rouge et Or a dominé le troisième quart en ce qui concerne les verges à l’offensive. La recrue Mathieu Bouvette a capté plusieurs passes de façon spectaculaire et Benoît Groulx a effectué une belle course de 19 verges qui a mené à un placement de 32 verges. La partie s’est finalement terminée sur la marque de 17 à 6.
Au total Benoît Groulx a complété 23 passes en 34 tentatives pour un gain de 288 verges. Cette performance est rassurante quant à l’état de santé du quart-arrière vedette du Rouge et Or.

De grandes satisfactions
Avec un total de quatre revirements à la défensive et aucune erreur à l’attaque, il était normal d’entendre l’entraineur M. Constantin dire après le match qu’il était très satisfait de ses joueurs et de leur performance.

Quant à Mathieu Bouvette, receveur-recrue du Rouge et Or, et auteur d’une très bonne rencontre avec cinq passes captées pour 95 verges cumulées, il a déclaré en fin de rencontre que «Ben [Benoît Groulx] est un magicien ! Il lit la défensive et il sait toujours faire sa passe au bon endroit. Babacar Seye me racontait qu’il savait très bien que la défensive des Carabins allait être un défi de taille. Tout ce qu’il fallait faire était d’éviter les erreurs pour être certains de ne pas donner de chances à l’adversaire.»

Le Rouge et Or a bien débuté sa saison et c’est de bon augure avant leurs deux prochains déplacements à Acadia, puis à Montréal, contre Concordia. Les joueurs de Glen Constantin seront de retour au Stade du PEPS
le 28 septembre, pour rencontrer les Stingers de Concordia.