L’artillerie lavalloise a retenti dès le début du match. Mathieu Bouvette a complété une passe aérienne de 80 verges initiée par Benoît Groulx dès le premier jeu de la partie. Le quart arrière a ensuite couru les deux verges qui restaient pour marquer le premier touché du Rouge et Or, le tout en seulement une minute et 33 secondes. Groulx n’a pas attendu pour en rajouter. Après une longue passe captée par Victor Tremblay, le numéro 8 s’est tourné vers Mathieu Bouvette qui a inscrit un autre touché pour les champions québécois.

Dès la possession suivante, c’est Julian Feoli-Gudino qui s’est illustré en captant une passe de 32 verges. Le receveur a ensuite complété lui-même cette autre attaque des Lavallois en attrapant le ballon tout près des limites du terrain. Le Rouge et Or a complété sa domination en inscrivant un quatrième touché au premier quart. C’est encore une fois Mathieu Bouvette qui a capté le ballon dans la zone des buts, sur une distance de
16 verges cette fois.

La canonnade s’est poursuivie au second quart avec un placement de 33 verges réussi par Christopher Milo. Ensuite c’est Cesar Sanchez-Hernandez qui a gonflé le pointage des siens en se faufilant dans la zone des buts. Ce jeu faisait suite à une passe de 35 verges captée par
Julian Feoli-Gudino. Sans attendre, l’Université Laval a rajouté un autre touché à son impressionnant total, par Guillaume Allard-Caméus, et un autre placement, de l’inévitable Christopher Milo.

Une seconde demie tout aussi brutale
La seconde moitié de la partie n’a pas été plus rose pour les champions de l’ouest. La reprise a été assurée par Maxime Béland, qui a détalé sur 48 verges, menant à un troisième placement pour Milo.

Jusque-là, la meilleure défensive au pays avait réussi à briser toutes les tentatives de l’Université de Calgary. C’est cependant au troisième quart qu’Anthony Woodson a sauvé l’honneur des siens en captant la passe de Deke Junior dans la zone de buts lavalloise.

Cela n’a cependant pas refroidi les ardeurs de l’attaque du Rouge et Or, qui a répondu par la bouche de ses canons et par les pieds de Maxime Béland. Le porteur de ballon a couru jusque dans la zone des buts pour ajouter l’insulte à l’injure et porter la marque à 59 points contre 8. Calgary a ensuite forcé le Rouge et Or à concéder un touché de sûreté. Résultat : 59 à 10.

L’Université Laval affrontera les Mustangs de l’Université de Western Ontario, vainqueur dimanche des Huskies de St. Mary’s, samedi le 22 novembre au stade Ivor Wynne à Hamilton en Ontario.