Au contraire de leur difficile début de rencontre vendredi soir, les joueuses d’Alain Pelletier ont su imposer leur jeu et leur rythme dès l’ouverture des hostilités. Grâce à l’apport des attaquantes Julie Rodrigue et Mélanie Savoie, le Rouge et Or l’a emporté par trois sets à zéro face à la meilleure équipe ontarienne. L’entraîneur-chef Alain Pelletier avait de quoi être satisfait de la performance de ses joueuses: «On a vraiment gardé un bon rythme de jeu. Peu importe ce que Toronto faisait, on réagissait et imposait notre tactique», a-t-il commenté à la fin de la rencontre.
La vétérante Julie Rodrigue a été élue joueuse du match pour le Rouge et Or, tandis que Carey Venn l’a été pour les Varsity Blues.

Le même scénario que la veille
Devant «la meilleure équipe de l’ouest», dixit Pascal Clément, l’entraîneur-chef du Rouge et Or, les Lavallois n’ont pas fait de demi-mesure et ont à nouveau remporté une victoire probante, 3 sets à 1. «Je suis très content de la qualité de jeu qu’on a vue ce soir. On a été très efficace», a déclaré M. Clément en fin de rencontre.
 
Revenus dans le gymnase du Peps dans le but de laver l’affront de vendredi soir, les joueurs de Thompson Rivers ont réussi à gagner le premier set sur la marque de 25 à 19, grâce à une énergie retrouvée. Il n’en fallait pas plus pour que la machine lavalloise se lance et pour que les attaquants Fréderic Desbiens et Thierry Lavigne n’assènent des attaques puissantes sur les lignes de Thompson Rivers. Le Rouge et Or a remporté le deuxième set sur le fil, 27 à 25.

D’autres joueurs ont brillé lors de cette rencontre, dont le passeur vedette Olivier Faucher, qui a été nommé joueur du match. «Olivier a fait du très bon travail, il a récupéré plusieurs balles très difficiles. Fred Desbiens a aussi marqué à des moments clés », a-t-il commenté.

Au final, le Rouge et Or s’est imposé dans les troisième et quatrième sets, 25 à 18 et 25 à 19.