Les jeux de lumière installés au plafond, les sombreros et autres objets traditionnels aux murs; dès notre entrée, on ressent la chaleur mexicaine. Les couleurs sont vibrantes, peu importe où l’on pose le regard. « Entends-tu ? », je demande à Raphaël. Ce sont les classiques de la musique de Noël qui résonnent dans le Señor Sombrero. On dirait bien qu’ici non plus on n’y échappera pas. Mais, au moins, leur version espagnole réchauffe encore plus le coeur. 

Marie-Claude Savoie 

« Hola, amigos! » C’est le propriétaire, Hugo Rosas, qui nous accueille. Souriant, il nous amène vers notre petite table et nous explique le menu en espagnol, puis en français. Il passera d’ailleurs tout le repas à faire la traduction de sa langue maternelle à la nôtre. À croire qu’il nous accueille chez lui, tout simplement.

La carte est entièrement composée des plats populaires que l’on connaît, allant des fajitas aux burritos et aux différents types de tacos. Par contre, c’est au niveau des saveurs que Señor Sombrero se démarque. On est à des années-lumière des restaurants texmex auxquels nous sommes habitués. Tout est frais, savoureux et léger, comme des plats cuisinés maison.

Je le remarque dès l’entrée. Ma soupe de maïs est généreuse et très goûteuse. Le petit goût de coriandre se marie parfaitement aux légumes fraichement déposés dans mon bol et au poulet effiloché. Même constat pour la salade que mon acolyte gourmand a choisie. Le grand bol est rempli à ras bord d’un coloré mélange de laitue romaine, de fromage, de pico de gallo et de crème sure, et est nappé de leur sucrée vinaigrette maison. Une belle salade très festive qui nous rappelle l’été !

Comme plat de résistance, je choisis le plato Señor Sombrero. De type assiette dégustation, ce repas consiste en une quesadilla, une tostada, un taco dorado et un sope accompagné de salsa et de crème sure sur un lit de verdure. Encore une fois, je suis emballée par toute la fraicheur et la légèreté qui se dégage de mon plat, même si tout semble très chargé. Un petit coup de coeur pour la tostada : divine !

Pour bien terminer cette petite aventure mexicaine, M. Rosas nous apporte un dessert composé de tortillas croustillantes sucrées accompagnées d’un coulis de caramel. Étonnamment, la texture des tortillas, craquante et souple, le parfum de cannelle et l’abondance de sucre forment un tout assez léger en bouche. La crème glacée qui accompagne le dessert balance aussi à merveille le tout.

Une belle découverte qui vaut le déplacement. Le Mexique en plein Beauport ? C’est possible !