D’un premier abord, la carte semble singulière, car elle propose plusieurs types de repas tel que sushi, soupe-repas ou sauté. Mis à part pour les sushis, il n’y a pas un vaste choix à travers ceux-ci. Nous avons vite compris que plutôt que de viser la diversité, Tokyo mise sur 4 ou 5 repas qu’il maîtrise à la perfection et qui peuvent satisfaire n’importe quel appétit. En plus d’y manger divinement bien, le service est courtois, naturel, rapide les serveurs sont très disponibles pour répondre à toutes nos questions. 
 
Pour ouvrir nos appétits, on nous apporte avant tout, un petit tofu frit qui tombe dans une sauce soya de façon délicate. On débute avec deux soupes. La mienne, au crabe et aux nouilles, était douce et bien équilibrée avec de bons petits morceaux de crabe frais. La soupe miso de mon invité n’avait rien à voir avec celle que l’on peut retrouver dans des restaurants de sushi pour emporter. Le bouillon était clair et le tofu et les algues n’étaient pas trop cuits.
 
Je reçois ensuite comme entrée une assiette de tempura pratiquement trop généreuse avec des crevettes qui fondent en bouche et des légumes cuits à point. David, qui a commandé des sushis reçoit deux nigiris, thon et saumon, qui semblaient également être au sommet de la fraîcheur.
 
Sont ensuite arrivés les plats principaux. Mon invité s’est régalé d’un bœuf teriyaki tendre, goûteux, mais sans artifices et qui laissait place au bon goût de la viande. Je me suis réjoui d’un sauté de crevettes et de légumes assaisonné avec finesse. Les deux assiettes sont impressionnantes en termes de quantités et on sent que ces spécialités japonaises n’ont aucun secret pour le Chef.
 
La présentation est très efficace, car divisée en compartiments, elle permet de recevoir à la fois un sauté, du riz, une salade, un feuilleté au porc et une sauce d’accompagnement sans que rien ne se mélange. Génial.
 
On nous propose pour terminer les traditionnels beignets à la pomme, banane ou ananas, ainsi que du tapioca que nous commandons par principe puisque nous sommes plus que rassasiées. Ils ne demeurent pas pour le moins savoureux.
 
Pour savourer une expérience complète, il est conseillé de réserver au moins deux semaines à l’avance pour obtenir un salon privé. Si ce n’est pas possible, vous pouvez vous assoir au bar, autour des artistes qui confectionnent des sushis devant vos yeux ou dans une section avec moins de cachet autour de tables conventionnelles. L’expérience sera peut-être moins immersive, mais consolez-vous, la cuisine n’y sera pas moins excellente.
 
On aime : la fraîcheur de tous les produits
On aime moins : la section du fond, qui paraît terne au côté de la principale.
 
Prix avant taxes, service exclu. Pour 2 : 40$