La fin de semaine dernière a eu lieu la 3e édition du Salon international des vins et spiritueux de Québec, qui chaque année est en alternance avec celui de Montréal. Dans les deux cas, il s’agit de la plus importante représentation vinicole du Québec. L’évènement se veut festif, rassembleur, instructif et ludique. Outre des exposants vinicoles et des spiritueux étaient également présents de nombreux producteurs du monde de l’agroalimentaire. Voici mon top 2 de ces quelques heures de dégustation trop vite passées.

1 Ayala est une maison champenoise qui présente une gamme de champagnes axée sur la fraîcheur et la finesse. En effet, leurs cuvées sont peu ou pas dosées ( ajout de sucre ) afin de garantir des vins légers et très fins. Pour ne rien gâcher, trois champagnes sont disponibles à la SAQ à des prix plutôt doux. Parmi ceux-ci, notons particulièrement le Ayala Zéro Dosage Brut Nature ( 53 $ ), un vin vraiment superbe qui mise sur la minéralité et la fraîcheur.

2 Superbe découverte également pour les pinots noirs de l’Oregon de la maison Cristom, qui sont importés par l’agence Vintrinsec. Énorme coup de coeur ici pour la cuvée Eileen 2009, disponible à 60,25 $ à la SAQ. Fruits mûrs à volonté, on a un vin épanoui avec une texture sans pareil, qui ne s’impose pas, mais se laisse découvrir. On aurait envie de se resservir jusqu’à la mort de la bouteille, mais celle-ci offre suffisamment de complexité pour qu’on préfère lui accorder toute l’attention de dégustation qu’il mérite. Un vin qui démontre à quel point il n’est pas nécessaire de forcer sur la matière, et que pureté, finesse et respect du fruit n’ont rien d’incompatible avec grande personnalité…

Sur une note moins positive, j’ai globalement été déçue de l’offre des bordeaux, des champagnes et des liquoreux. Par rapport aux éditions précédentes, il m’a également semblé plus difficile de retrouver les stands des agences ou des maisons qui m’intéressaient, puisque le guide du salon se limite à un index des stands des agences. Or, je ne connais personne qui connaisse par coeur à quelle agence appartiennent tous les domaines présents.

Globalement toutefois, un très beau salon bien organisé qui permet de faire de belles découvertes tant pour l’érudit du vin que pour l’amateur novice.

Valérie Désyroy