Bach : le mal nécessaire