Dès 2017, la Villa historique Frederick-James sera à nouveau le siège d’activités éducatives. L’Université Laval, qui en est propriétaire, a émis la volonté de relancer ses cours d’été internationaux, et ce, après presque deux ans d’arrêt.

Autrefois sous la propriété de la Fondation Héritage canadien du Québec, la villa située à Percé accueillait des artistes provenant de partout afin d’exposer leurs œuvres. Acquise en 2005 par l’Université Laval, elle avait jadis le mandat de faire vivre des séjours internationaux à des étudiants dans le milieu des arts visuels, principalement.

Fermée en 2015 pour des raisons financières, la Villa Frederick-James renaîtra l’été prochain.

Par ailleurs, on s’affaire depuis l’automne dernier à mettre à exécution les démarches en vue de recevoir les premiers étudiants. Plusieurs modifications à la formule qui était en vigueur en 2015 lors de la fermeture ont de ce fait été adoptées.

« On rouvre, mais éventuellement, dans les années à venir, les différentes facultés pourront décider de tenir des activités à Percé. C’est ce qu’il y a de nouveau. Ça devient un équipement institutionnel, alors qu’auparavant, c’était un équipement facultaire. C’est une relance dans l’optique où ce n’est pas qu’une seule faculté qui est concernée, mais ce sera ouvert à toutes les facultés. Il y a énormément de choses qui peuvent se faire en Gaspésie », révèle l’adjointe au vice-recteur des études et activités internationales de l’Université Laval, Marie-Andrée Doran.

Collaboration de mise

Celle-ci ajoute que cette réouverture de l’emblématique villa se fera avec l’intention de collaborer le plus possible avec la région de Percé. « Nous rouvrons l’école, mais avec la collaboration et en partenariat avec les gens de la région. On veut que ce soit l’Université Laval à Percé, mais également l’Université Laval avec la région de Percé. »

Questionnée à savoir quelles raisons ont poussé les décideurs chargés du projet à travailler à nouveau dans la région, celle qui œuvre au sein de l’équipe de direction des activités internationales de l’Université Laval depuis 1987 affirme que le projet leur tenait fortement à cœur.

« On a réalisé qu’on avait un rôle important sur le plan social, sur le plan du développement de la région, car nos missions éducatives et culturelles sont en compléments de ce qui se faisait déjà dans la région. C’est certain que les cours se donneront principalement l’été, mais nous sommes en plein plan de développement et je ne pourrais pas en dire plus pour le moment. Ce sera une méthode par essais et erreurs. Nous essaierons et nous verrons par la suite ce qui correspondra aux besoins de la région », poursuit Mme Doran.

Alors que l’on maintient les vocations éducatives et culturelles de la Villa Frederick-James comme fil conducteur de la mission, la programmation des cours pour l’été à venir est pratiquement complète. On prévoit que cinq ou six cours s’y donneront entre la mi-mai et la mi-octobre.

Du pain sur la planche

Or, il reste beaucoup de travail à faire avant d’être en mesure d’accueillir les premiers étudiants en mai 2017, bien que la toiture ait subi des rénovations cet automne. « D’autres travaux sont prévus pour ce printemps et à plus long terme aussi, des travaux d’isolement du bâtiment, notamment. Il faudra aller chercher de l’aide à l’extérieur, c’est certain », explique Mme Doran. Dans l’idéal, j’aimerais que nous soyons présents plus longtemps, mais la saison est courte. »

« On souhaiterait maximiser les retombées et qu’elles soient bien utilisées […] Ce sont plein de promesses, mais il y a beaucoup de travail à faire pour faire renaître un projet de cette envergure. Ce n’est pas simple : tout est neuf, tout est à construire, tout est à reconstruire », ajoute-t-elle.

Les intéressés pourront commencer à s’inscrire dès cette semaine. La programmation complète sera dévoilée dans les prochains jours.

 Les activités tenues à la Villa Frederick-James, de 2002 à 2014
  • 100 cours offerts par l’Université Laval, principalement l’été
  • 2000 étudiants ont pris part à ces cours
  • La Faculté Architecture, Arts et Design proposait des cours reliés au domaine des arts (landart, design, etc) dans les dernières années d’activité de la Villa
  • Après chaque cours dans le domaine artistique, une exposition éphémère était mise en place, attirant plus de 1000 visiteurs à l’été 2008, entre autres