L’Agora du Pavillon Desjardins sera le théâtre de la Journée des stands internationaux le 21 novembre prochain, organisée par le Service des résidences. Pour l’occasion, des étudiants d’une trentaine de nationalités présenteront et expliqueront leur pays et leur culture par des objets traditionnels, des photographies, de la musique et des livres.

Plusieurs pays d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord, des Antilles et de l’Asie seront représentés. «Ça permet d’avoir un coup d’œil global sur les différentes nationalités qui sont représentées à l’Université Laval. L’objectif est de favoriser les échanges. Si on fait connaître les cultures, si on échange et si on explique, cela permet de démystifier beaucoup de choses», explique Éloïse Duguay, du comité organisateur. De cette mosaïque culturelle, le Québec et le Canada ne seront pas de la partie, aucun groupement d’étudiants ne s’étant manifesté pour participer à l’événement. «On dirait que les étudiants du Québec et du Canada ne se sentent pas interpellés. Pourtant, on aimerait que les gens du pays hôte puissent être représentés», dit Éloïse Duguay.

Outre les stands, des spectacles de baladi et de chants, de percussions iraniennes, de musique d’Amérique latine et de pipa (instrument de musique traditionnelle chinoise) seront offerts aux spectateurs sur l’heure du dîner.