Forte d’environ 350 membres, la communauté marocaine de l’Université Laval s’est dernièrement regroupée en association. Actuellement, l’Association des Marocaines et Marocains de l’Université Laval (AMMUL) compte plus d’une trentaine de membres. L’organisation espère que ce nombre augmentera de façon significative d’ici les prochaines semaines.

Selon Ali Jawad, vice-président aux communications, l’AMMUL compte «offrir un service d’orientation et de soutien aux nouveaux arrivants marocains à l’Université Laval. C’est une association qui aura l’esprit d’entraide. Le but est également de faire connaître et partager la culture marocaine à tous les membres de la communauté universitaire ainsi qu’aux citoyens de la ville de Québec». De plus, la nouvelle association, qui n’a toujours pas de local, a pour objectif de défendre les intérêts sociaux, culturels, éducatifs, sportifs et économiques de ses membres.

Les étudiants désirant joindre les rangs de l’organisation devront débourser une cotisation annuelle de 5 $. Pour ceux et celles n’étant pas Marocains, il sera possible d’intégrer l’association sans obtenir le statut de membre étudiant. L’AMMUL espère aussi établir divers partenariats avec des entrepreneurs d’origine marocaine de la région afin de financer ses activités.

L’initiative provient de Youssef Dehbi, président, ainsi que du vice-président à l’interne, Omar Serhan, qui travaillent sur le projet depuis l’été dernier. Messieurs Dehbi et Serhan ont déjà mis sur pied une association similaire alors qu’ils étudiaient à l’Université de Sherbrooke. L’AMMUL organisera une soirée le 14 mars prochain au Boudoir du pavillon Alphonse-Desjardins afin de mieux se faire connaître. Un buffet gratuit sera offert sous forme de 5 à 7.