L’année 2007-2008 marque la première année d’autonomie de la coopérative. Les administrateurs ont dénoté que la désaffiliation du réseau Coopsco demandée par les membres, était un franc succès. En effet, selon le directeur général Yves Kogovsek, «le gain monétaire a dépassé les prévisions budgétaires de 300 000$ pour atteindre 180 000$. Cette somme a été réinvestie dans le Fonds de développement durable de l’Université Laval.»

La coopérative est en très bonne santé financière. Selon les explications de la firme Dallaire Forest Kirouac, vérificateur externe des états financiers, «les excédents des opérations ont augmenté de 1% cette année. C’est grâce à ces gains que Zone peut contribuer au développement d’initiatives de la communauté universitaire.» Durant la dernière année, elle a réussi à distribuer plus de 400 000$ en commandites à 178 projets. Cette implication dans son milieu lui a valu trois fois le prix de la librairie universitaire canadienne numéro un par le prestigieux quotidien Globe and Mail.

Pour l’année à venir, Zone désire s’engager dans le développement durable. Elle veut acheter des produits locaux et faire l’acquisition d’un camion de livraison électrique. La réduction de la consommation de papier, la récupération des piles et du matériel informatique ainsi que la promotion de la consommation responsable sont aussi des mesures qu’elle compte mettre en place.

Ce virage vert a débuté dès septembre par l’élimination de la distribution des sacs verts. Zone offre maintenant aux clients l’option d’acheter des sacs réutilisables fabriqués au Québec. De plus, une remise de 0,05$ par transaction sans sac de plastique est aussi redistribuée dans un Fonds de développement durable.

Un poste d’éco-conseiller qu’il reste à comblé a été créé spécialement pour gérer la mise en place de ce virage vert. Avis aux intéressés!