Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

L’Université Laval, en association avec Spektrum Media, a développé la plateforme Web Faistonbudget.ca. Le site à l’interface jaune et noire vise à aider les étudiants à gérer leurs dépenses en tentant de dresser un aperçu réaliste de leur situation financière.

L’évaluation monétaire se fait en cinq étapes faciles. Première étape, se fixer un objectif, histoire de se motiver extrinsèquement. Deuxième étape, compléter son profil. Celui-ci vise notamment à établir la hauteur de ses frais de scolarité. On y indique alors son statut étudiant, le cycle d’études, le nombre de crédits complétés par session, etc. Cette section fournit un aperçu de la hauteur de sa facture universitaire.

La partie intéressante

La troisième étape évalue les revenus. C’est là qu’il faut entrer toutes les formes de revenus que l’on prévoit recevoir par semaine, mois ou session. On parle ici du salaire net, des économies possibles, des prêts et bourses, des cadeaux, des prestations gouvernementales, etc. Bref, une liste assez exhaustive des entrées d’argent possibles.

Fait amusant : Le site prend soin de nous féliciter si nos économies disponibles à l’usage sont élevées, ou nous donne un avertissement si le salaire espéré dénote un horaire de travail abusif. En effet, comme Faistonbudget.ca le laisse savoir à son usager : « Travailler plus de 15 h par semaine peut nuire à ta session ».

La partie un peu moins intéressante

On passe ensuite à la quatrième étape : les dépenses. Les droits de scolarité calculés à l’étape 2 nous y attendent déjà. Il faut alors noter ses frais scolaires, d’hébergement, d’assurances, de nourriture, de transport, de vêtements et soins personnels, de loisirs et de remboursement d’emprunts en détaillant chaque catégorie à travers une liste préétablie.

Encore une fois, la plateforme Web y va de ses commentaires en rappelant les services du Marché du Livre Usagé, le programme de prêts et bourses et autres services universitaires. Elle donne même certains conseils, tels que « le saumon fumé n’est pas toujours en rabais », et qu’il ne faut pas hésiter « à éplucher les promotions » de temps à autre. Elle souligne au passage que « le beurre d’arachide est bon dans une certaine mesure », mais que « tu peux débourser un peu plus pour varier les menus ».

La partie que l’on craint

Suit de peu la cinquième étape, la plus stressante : le bilan final. Un graphique de répartition des dépenses fait remarquer les principaux coûts envisagés pour la session, ceux-ci étant définis par un pourcentage pour les huit catégories évaluées. Il apparaît ensuite un tableau détaillant le calcul de notre surplus (ou déficit) financier par semaine, mois ou session.

Des réactions positives

La réaction de la communauté étudiante est très positive. Audrey Castaneda, étudiante en traduction, partage qu’elle « trouve que le site est vraiment intéressant, super informatif avec les statistiques, les trucs et astuces et les liens utiles […] c’est facile de s’y retrouver ». De son côté, Nadhezda Vasileva, étudiante en droit, estime que le site « aide à mieux visualiser [ses finances], à apprendre où tu dépenses le plus et ce qui n’est pas nécessaire, et à garder tes factures et à les comptabiliser ».

Le style accrocheur de l’interface a également de même que les commentaires pratiques à caractère écologique et économique générés par le site ont su gagner le cœur des étudiants. En définitive, cet outil se révèle pertinent pour les étudiants.

Pour visiter le site web, rendez-vous au www.faistonbudget.ca.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660