L’Université Laval, en partenariat avec la fondation Molson, offrira un nouveau programme visant à promouvoir le développement de l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes et les moins jeunes.  Avec la généreuse contribution de 500 000 $, gracieuseté de la Fondation Molson, un enseignement avant-gardiste s’intéressant au rôle de l’école dans le développement de l’esprit d’entreprendre et de l’entrepreneuriat sera mis en place dans le programme de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (FSA Ulaval).

L’innovation pédagogique fut annoncée à l’École secondaire de La Seigneurie devant plusieurs jeunes qui ont ainsi profité de l’occasion pour présenter leurs projets entrepreneuriaux. Trois projets furent révélés : une campagne de sensibilisation sur l’eau, une entreprise de pâtisserie dénommée Gula Gula ainsi qu’un festival médiéval à la Seigneurie.

C’est la professeure en administration, Mariepier Tremblay, qui sera à la tête de la nouvelle Chaire de leadeurship en enseignement (CLE).  « La demande pour encourager une approche plus entrepreneuriale de l’enseignement et de l’apprentissage tout au long du continuum éducatif et dans toutes les disciplines est en croissance, tant sur le plan international que local. On assiste aussi à une augmentation des initiatives d’éducation, de formation et d’accompagnement entrepreneurial », relate, Madame Tremblay.

L’objectif premier de la CLE sera de générer de nouvelles connaissances et de concevoir des formations spécialisées ainsi que des outils avant-gardistes pour former et soutenir le personnel enseignant, les formateurs et les intervenants. Elle contribuera à créer des repères pour l’évaluation des programmes, des initiatives pour faciliter la mise en œuvre de la pédagogie entrepreneuriale et du matériel pédagogique pour les enseignants actifs dans des programmes de formation, d’enseignement et d’accompagnement. L’entrepreneuriat sera enseigné non pas comme un phénomène menant seulement à la création d’entreprises, mais plutôt sous un angle qui stimulera l’esprit entrepreneurial sur des aspects culturels, sociaux et économiques. Bref, comme une façon d’apprendre. « Cette éducation vise à rendre les individus plus entreprenants dans tous les aspects de la vie », ajoute celle qui est également responsable de l’Académie de la relève entrepreneuriale-CDPQ.

Le 2 novembre prochain, la CLE tiendra un important colloque automnal concernant l’éducation entrepreneuriale. Plusieurs enseignants et chercheurs seront invités à discuter du rôle de l’école en entrepreneuriat ainsi que sur les bonnes pratiques à adopter pour permettre à la fibre entrepreneuriale de s’épanouir pleinement.

L’UL novateur

La rectrice, Sophie D’Amours se dit très heureuse de cette annonce. Elle mentionne que : « La création de cette chaire offre une occasion pour l’Université Laval de devenir un chef de file en éducation entrepreneuriale et de concevoir des programmes éducatifs plus efficaces, plus optimaux et plus responsables ».

« FSA ULaval développera davantage son leadeurship en matière d’éducation et de pédagogie entrepreneuriale, notamment par le recrutement d’un professeur spécialisé en éducation », ajoute-t-elle du même souffle.