Depuis lundi le 17 au matin et jusqu’au 19 octobre, les étudiants sont invités, par le biais d’Internet, à prendre position sur la question. Un courriel leur est alors acheminé dans leurs boîtes de réception ULAVAL. Puis le 20, il sera possible de voter en personne pour ceux qui n’auraient pas accès à un ordinateur. Des bureaux de vote seront installés dans les principaux pavillons du campus.

Petit bémol, un problème technique a déjà compliqué cette nouvelle méthode de vote. « Le réseau n’était pas complètement sécurisé, des étudiants ont pu voter à plus d’une reprise », a fait savoir Maxime Vallée, vice-président aux communications de la CADEUL. « Lundi matin on avait déjà 8000 votes… »,a-t-il ajouté, le chiffre étant évidemment faux.

L’ensemble des votes entre lundi minuit et lundi midi ont dû être annulés, a expliqué par courriel aux étudiants le président du référendum David Chamberland. Les étudiants affectés par la situation auront bien sûr la possibilité de reprendre leur droit de vote.

Aucune information supplémentaire sur la nature du problème n’a été émise, ni aucune excuse du comité responsable pour le moment. Le vote par Internet se déroulera donc à partir de midi le 17 pour se conclure officiellement le 19 à minuit.

Trois options sont offertes lors du vote, pour la hausse, contre la hausse et une abstention. Les résultats devront être entérinés par le conseil d’administration de la CADEUL avant d’être rendus publics. Le tout devrait se faire dès vendredi matin.

Ce vote en deux volets est une première pour la CADEUL. L’objectif étant de rejoindre le plus d’étudiants possible. Pour toutes questions ou problématiques rencontrées lors de votre vote par Internet, communiquez avec le responsable des questionnaires au webmestre@viensvoter.com.