Après avoir connu des jours plus sombres, voilà que le ciel se dégage pour les Forums jeunesse régionaux du Québec. À leur initiative, le projet national Citoyenneté jeunesse voit le jour.  

Plusieurs acteurs des milieux politique et communautaire étaient présents lors du lancement du projet le 22 octobre dernier au Cercle. Citoyenneté jeunesse implique tous les Forums jeunesse régionaux de la province pour promouvoir l’engagement citoyen des jeunes.

Le projet est construit autour de trois axes principaux : augmenter la relève d’administrateurs et la représentation jeunesse, stimuler la participation électorale et l’éducation citoyenne, et favoriser la relève et la participation en politique municipale. Des conseillers œuvreront dans chaque région pour soutenir les jeunes dans leurs actions.

Contexte difficile

Le réseau des Forums jeunesse s’est vu retirer son financement gouvernemental en avril dernier. La subvention s’élevait à 14 millions $.

« On s’est fait retirer les ailes par le gouvernement, témoigne Félix Joyal Lacerte, président de la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec. On s’est restructuré, on s’est redéfini et on s’est questionné. » Citoyenneté jeunesse est un nouvel envol.

Au moment de l’annonce du retrait du financement, 10 millions $ des 14 millions alloués sont transférés au réseau des Carrefours jeunesse-emploi (CJE) à travers la province. « Il y a quand même un 4 millions qui n’a pas été investi et on sait qu’il est dans les coffres du Secrétariat à la jeunesse. On sait qu’on peut aller chercher cet argent-là. Mais ce n’est pas 4 millions $ notre projet : c’est 1.8 million $ », résume Félix Joyal Lacerte.

« Nous, ce qui nous inquiétait, c’était que toute la partie de la participation citoyenne et électorale a été occultée dans le transfert de sommes. Il a été dit [que le 4 millions $] serait redistribué avec la Politique jeunesse. Ce qu’on s’est dit, c’est qu’on essayerait de le ravoir parce qu’on a l’expertise pour [réaliser] cette partie de mandat qui n’a pas été réattribuée », précise Florence Côté, présidente du Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale.

Le Cabinet du Premier ministre Couillard a d’ailleurs convoqué M. Joyal Lacerte le 6 novembre pour discuter du projet Citoyenneté jeunesse. Même si le Premier ministre n’a pas confirmé sa présence, l’adjointe-parlementaire du PM Caroline Simard, ainsi qu’un représentant du Secrétariat à la jeunesse, seront présents. « Il y a une volonté du Cabinet à travailler avec nous. C’est positif », déclare le représentant national des Forums jeunesse.

La CADEUL présente

Quelques membres du comité exécutif de la CADEUL étaient présents pour l’occasion. Depuis plusieurs années, le représentant externe de l’association étudiante siège au conseil d’administration du Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale.

« Le projet Citoyenneté jeunesse [rejoint] exactement la mission qu’on veut défendre […], c’est-à-dire valoriser l’implication des jeunes dans la communauté », soutient Thierry Bouchard-Vincent, président de la CADEUL.

La CADEUL multiplie ses efforts pour devenir un partenaire plus important à l’échelle régionale. Selon son président, l’association pourrait occuper une place plus grande à Québec. « On est peu présent, peu connu et peu consulté, alors qu’il y a des projets qu’on pourrait défendre et pousser, confesse-t-il. Citoyenneté jeunesse, c’est un [moyen pour la CADEUL] de développer des liens de communication permanents, efficaces et stables ».