À ce jour, moins de la moitié de la communauté de l’Université Laval soit 43% a suivi la formation obligatoire sur les violences à caractère sexuel.

En ligne depuis le 16 septembre pour les membres du personnel et depuis le 7 octobre pour la population étudiante, la formation sur les violences sexuelles disponible sur la plateforme MonPortail a recueilli les réponses de 43% des membres de la communauté universitaire. Ces données sont en date du 28 janvier 2020.

En date du 3 décembre, soit deux mois après la mise en ligne de la formation, 4316 membres du personnel et 16 020 personnes étudiantes avaient suivi la formation. L’Université Laval se disait alors «satisfaite de ce taux de participation préliminaire», qui atteignait les 40% de la population visée.

Capture d’écran

«Au terme de la première année d’existence de cette formation, qui s’achèvera à la fin de l’année universitaire 2019-2020, nous espérons atteindre une vaste majorité de participations», ajoute-t-on par courriel.

Promouvoir sans obliger

En espérant obtenir la participation du plus grand nombre, l’Université Laval affirme miser sur la promotion et l’information sans coercition afin de convaincre les membres de la communauté universitaire de suivre la formation sur les violences sexuelles. Une campagne d’affichage serait prévue cet hiver «afin de rappeler l’importance de cette formation».

«La promotion et la communication, plutôt que la coercition, demeureront au cœur de la stratégie préconisée pour encourager les membres de sa communauté à suivre la formation, a indiqué l’administration toujours par courriel. Nous sommes d’avis qu’en étant positivement encouragée à la suivre, la communauté répondra plus ouvertement à cette nouvelle attente du gouvernement et, ainsi, plus elle sera plus attentive au contenu.

Rappelons que la formation en ligne bâtie par des ressources spécialisées et des experts a été mise en place par l’Université Laval dans le cadre de la loi provinciale 22.1, qui «demande aux établissements d’enseignement supérieur de former annuellement toute leur communauté universitaire en prévention des violences à caractère sexuel».

L’année universitaire 2019-2020 est donc la première qui fait suite à l’adoption d’une Politique pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel à l’Université Laval, en novembre 2018.

Le questionnaire demeurera accessible en ligne jusqu’à la fin de la session d’hiver 2020.