Toutes les facultés et la plupart des sphères de service sont affectées par l’impasse entre l’administration et le syndicat des employés de soutien liée au renouvellement de la convention
collective de ces derniers.

Les services administratifs, dont certains sont cruciaux, fonctionnent au ralenti. Philippe, étudiant à la maîtrise en environnement, a eu toutes les misères du monde à obtenir son aide financière. «Le service des finances est ouvert 3 heures par jour et il y a une congestion.  Pour quelqu’un qui en a vraiment de besoin pour payer son loyer, c’est un problème de ne pas l’avoir à temps», s’est-il plaint.

Vanessa, aussi étudiante, est déçue des services offerts en temps de grève.  «Le Centre d’entraînement propose un nombre d’heures réduit, des heures où les étudiants qui s’entraînent normalement ne peuvent nécessairement aller». De plus, tous les cours offerts au centre sportif ont été reportés de même que plusieurs spectacles offerts au centre culturel.

Des étudiants en génie mécanique sont également frustrés de la situation, ne pouvant accéder aux laboratoires gérés par des techniciens. « Ça ralenti notre projet de fin de session », a fait savoir Charles, finissant en génie mécanique à l’automne.

Le football presque annulé  

Le litige qui avait d’abord des conséquences internes seulement a bien failli affecter le déroulement  de l’une des plus importantes activités de l’Université de Sherbrooke, le football du Vert et Or.

Contrairement à la décision qu’elle avait prise deux semaines plus tôt, alors que le Vert & Or devait affronter les Gaiters de Bishop’s au stade de l’Université, l’administration a décidé de maintenir la partie du 17 septembre opposant les deux
universités francophones.

Les amateurs qui désiraient se procurer des billets pour le match ont dû effectuer une
réservation par Internet.  Le jour du match, le paiement s’est effectué en argent
comptant et sans frais administratifs supplémentaires. 

Une foule record s’est d’ailleurs présentée au stade de l’Université (un peu plus de 10  400 spectateurs). Heureusement pour les partisans, tout s’est déroulé pour le mieux samedi.

Crédit photo : Claudy Rivard