Le sommet mondial de l’incubation d’UBI Global, qui se tenait du 22 au 23 février dernier à Toronto, a permis à l’Université Laval de renforcir à nouveau sa position à l’international en se hissant au deuxième rang mondial.

Sur invitation seulement, l’événement regroupe des universités du monde entier qui sont liées d’une façon ou d’une autre à l’entrepreneuriat et aux accélérateurs d’entreprises. L’objectif est de reconnaitre les meilleures performances et pratiques en terme d’incubation.

C’est la York Entrepreneurship Development Institute de l’Université York qui a remporté les grands honneurs, suivi de l’Université Laval et d’une autre université canadienne en 3e position, TEC Edmonton de l’Université de l’Alberta.

« Une fois de plus, la position internationale d’Entrepreneuriat Laval confirme notre rôle de chef de file en ce qui concerne le soutien et l’accompagnement offerts aux jeunes bâtisseurs de demain et renforce la mobilisation des acteurs de l’écosystème entrepreneurial de l’Université Laval », a déclaré la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours.

UBI Global est un organisme de recherche international basé en Suède qui se spécialise dans l’analyse comparative des incubateurs universitaires. Le test d’évaluation de la performance et des meilleures pratiques en terme d’incubateur a été mis sur pied en 2012.

Critères d’évaluation

L’évaluation est basée sur 21 critères mesurant la performance entrepreneuriale des universités, explique la porte-parole de l’Université Laval, Andrée-Anne Stewart. Parmi ces critères, on parle de la valeur de l’écosystème, la valeur pour les clients, son caractère attrayant et les bénéfices pour les clients.

Du côté de Laval, c’est la valeur de l’écosystème et le programme d’incubation qui se sont particulièrement bien illustrés. Ces critères comprennent « des indicateurs tels que la rétention des talents dans la région et l’offre de services de l’incubateur », souligne la porte-parole dans un communiqué.

« L’équipe d’Entrepreneuriat Laval est fière de partager cette grande reconnaissance avec l’ensemble de ses partenaires, s’est exprimé Yves Plourde, président-directeur général d’Entrepreneuriat Laval. Chaque jour, c’est un honneur d’aider et d’accompagner des jeunes aussi talentueux et créatifs, de participer à la réalisation des rêves des étudiants-entrepreneurs avec des collaborateurs aussi dévoués et engagés, et de développer des projets porteurs pour notre société. »

Entrepreneuriat Laval

Depuis maintenant 25 ans, Entrepreneuriat Laval a travaillé avec plus de 11 000 étudiants en stimulant la fibre entrepreneuriale de ces derniers. « Notre communauté universitaire a une fibre entrepreneuriale très riche et vivante. Dans les années à venir, l’Université continuera à lui offrir des outils nécessaires pour se déployer davantage, car nous avons besoin de l’énergie des futurs leaders pour construire l’avenir et transformer notre société », confirme la rectrice de l’Université Laval, Mme D’Amours.

À ce jour, l’organisation entrepreneuriale de l’UL a contribué au développement économique de Québec en créant plus de 830 entreprises et près de 1680 emplois.

« Plusieurs projets inspirants sont à nos portes et nous sommes privilégiés de pouvoir compter sur votre savoir-faire et votre dynamisme », a mentionné Maripier Tremblay, professeure à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval et présidente du conseil d’administration d’Entrepreneuriat Laval. Parmi ces projets, notons la construction actuelle de l’espace entrepreneuriale qui devrait amorcer ses activités dès l’été 2018.