À l’issue d’une réunion spéciale le 24 mars dernier, le nouvel exécutif de la CADEUL a été élu par le collège électoral. Animé, optimiste et motivé : voici les caractéristiques que se donne le nouveau président de la CADEUL, Samuel Rouette-Fiset.

Ancien vice-président aux affaires institutionnelles, le principal intéressé affirme qu’il a grandement apprécié son expérience à la CADEUL au cours de la dernière année. « Le climat de collaboration était extraordinaire, déclare-t-il. C’est motivant de voir le fruit de son travail concrètement tous les jours, c’est ce qui me motive en ce moment. »

Dans son quotidien, le nouvel élu aime apporter une attitude positive dans tous ses projets. Proposer des idées aux associations, dialoguer avec l’administration et être constructif sur la scène publique constituent autant de choses qui feront, selon lui, la différence durant son mandat.

Samuel convient que sa récente expérience au sein de l’association lui apporte un avantage certain pour prendre en main le navire.

Des dossiers importants

Dans la prochaine année, la confédération va poursuivre plusieurs projets. Nombre de ces derniers dépendront d’ailleurs du plan directeur élaboré par les différents membres de la confédération, qui sera développé en instance avec les regroupements du campus universitaire cet été.

Au-delà de ça, certains dossiers demeurent inévitables. Le président soutient que le changement d’administration au sein de l’Université Laval, le 26 avril prochain,  nécessitera un travail important de la part de son équipe.

« Il faut privilégier l’instauration de bonnes relations. C’est important d’établir des bases cordiales, claires, mais fermes », explique-t-il, soulignant que l’image de son groupe doit demeurer la même auprès auprès du rectorat.

Implication politique

Rappelons que la campagne électorale municipale, à l’automne prochain, est également l’un des enjeux fondamentaux pour Samuel et son équipe exécutive. Il soutient « qu’il est important et nécessaire que la CADEUL se positionne dans les médias à l’automne pour faire valoir ses revendications ».

C’est d’ailleurs dans cette perspective que son groupe développera une plateforme électorale pour le municipal en instance au courant de l’été, afin de déterminer les recommandations générales des étudiants de l’Université Laval.

En termes de projets concrets, le Centre de la vie étudiante (CVE) se situera au cœur du mandat de l’étudiant en affaires publiques et relations internationales. Le gros du travail débutera durant son propre mandat, celui de poursuivre le développement de ce projet immobilier jusqu’au début des premiers travaux.

Un acteur incontournable

« C’est un acteur crédible et incontournable sur la scène, à la fois à l’Université Laval, en ce qui concerne les affaires pédagogiques avec les droits des étudiants. Mais aussi, un incontournable dans la région de Québec », précise l’étudiant.

Il insiste notamment sur le fait que son association est le plus haut véhicule étudiant de la grande région de Québec.

« Ça reste un outil pour les étudiants, où ils peuvent et doivent s’approprier la CADEUL pour pousser leur cause, leur droit, et offrir des services qui leur conviennent », renchérit-il.

Nouvelles têtes à bord

À l’exception de Quentin de Dorlodot, devenu vice-président aux affaires internes, et Samuel Rouette-Fiset, les cinq autres personnes élues sur le comité exécutif sont toutes nouvelles au sein de l’organisation.

Le président entrant soutient que plusieurs liens se sont déjà créés avec les différents membres de l’équipe. « Il y a beaucoup de filles cette année, ça apporte de l’énergie », dit-il en fin d’entretien, visiblement heureux d’amorcer une nouvelle étape de son parcours universitaire.


Rappel des autres membres élus :

  • V-P aux affaires institutionnelles : Francis Savard-Leduc (Économie et politique)
  • V-P à l’enseignement et à la recherche : Eve Gaucher (Affaires publiques et relations internationales et Droit)
  • V-P aux finances et au développement : Vanessa Desrosiers (Agroéconomie)
  • V-P aux affaires socioculturelles : Sabrina Martin (Communication publique)
  • V-P aux affaires externes : Annie-Jade Samson (Éducation au préscolaire et enseignement au primaire et Communication publique)
  • V-P aux affaires internes : Quentin de Dorlodot (Génie géologique)