Depuis quarante ans, la troisième semaine de la session d’hiver rime avec Festival de Sciences et Génie (FSG). Un événement qui conjugue à la fois des sports, des compétitions, mais aussi qui crée des amitiés entre les délégués des associations participantes de la Faculté des sciences et de génie.

« Il vous suffit de 5 minutes avec le conseil exécutif et vous serez convaincu ! », déclare William Lauzé, vice-président aux communications du FSG et étudiant en génie logiciel, au sujet du slogan du FSG de cette année : « L’œuvre d’un fou ».

Pour le vice-président aux communications, le festival est un incontournable du mois de janvier à l’Université Laval : « C’est l’occasion pour les étudiants de la Faculté de sciences et génie d’agrandir leur réseau de contacts parmi les penseurs et dirigeants de demain. Tout cela se fait dans un esprit des plus festifs et convivial, et ce depuis 40 ans. »

Le FSG n’est pas seulement réservé aux étudiants de la Faculté des sciences et de génie : tous les étudiants de l’UL sont invités à participer aux festivités et à aider les regroupements étudiants s’ils le désirent. Selon William Lauzé, le Festival permet de rassembler des gens qui ne se voient pas à l’habitude, étant inscrits dans des concentrations différentes. Des rivalités existent bien entendu entre les différentes guildes, soient les associations de la Faculté. C’est le cas de celle opposant les étudiants de physique et biologie. Toutefois, la compétition reste amicale, les guildes faisant souvent équipe pendant le festival.

Quelques nouveautés sont à prévoir pour cette 40e édition. Une patinoire sera sur place pour toute la durée du FSG. La page Facebook du festival comprendra également un concours de photos proposant diverses idées à réaliser.

Des activités pour les fins et les fous

Au menu de 40e édition, il y a bien sûr le retour de grands classiques tel le Grand Bal des Duchesses qui lancera le Festival le lundi 26 janvier. Notons également le Party2, dont « le nom le précède », ajoute William Lauzé, qui est un des évènements les plus populaires du Festival, et qui se tiendra le jeudi 29 janvier dans l’atrium du pavillon Alexandre-Vachon. Un spectacle de Mononc’ Serge et de Beat Sexü aura aussi lieu le mardi 27 janvier au Grand Salon. Avant le spectacle, la Course des Fous verra s’affronter les étudiants lors d’« une succession de petits jeux de une à deux minutes », explique le responsable des soirées, Maxime Tremblay.

Des activités un peu plus ludiques jalonneront également le FSG, comme le « curling sur monture », le « marathon du bercement », ou encore un mini putt où un joueur devra guider l’autre qui ne pourra voir. Des activités plus traditionnelles comme le souque à la corde ou un concours de films se dérouleront également au cours de la semaine.

Tous les horaires et activités sont disponibles sur le site du Festival : https://festivalsg.com/.


L’AGA
De retour cette année, l’Activité avec un Grand A (AGA), ou course à l’exploit charitable, permet aux étudiants de s’impliquer auprès de la communauté. Les organisateurs du Festival invitent d’ailleurs les membres participants des guildes, à faire équipe pour relever ce défi. « L’idée est de faire des actes charitables pour faire valoir les bonnes valeurs des étudiants de la Faculté », mentionne Pierre-Luc Bastien, étudiant en biologie qui participe à l’activité en collaboration avec l’association de chimie.

Les étudiants en chimie ont pour tâche de vendre des cupcakes. Les étudiants de biologie visiteront quant à eux deux résidences pour personnes âgées à Ste-Foy. Lors de ces visites, ils remettront l’argent ramassé par la vente des cupcakes, soit 107 $ aux deux résidences, et tiendront des séances d’animation musicale pour les aînés. Les fonds seront consacrés aux activités de loisirs des deux endroits.