La Fédération étudiante collégiale du Québec ( FECQ ) accuse directement l’Association pour une solidarité syndicale étudiante ( ASSÉ ) de lui voler des membres. Interrogé par le journal La Presse, Vincent-Olivier Bastien, porte-parole de la FECQ, affirme « qu’il y a des gens qui sont présentement sur le campus pour recruter des membres ». M. Bastien les associe « clairement » à l’ASSÉ. De son côté, Jérémie Bédard-Wien, porte-parole de l’ASSÉ, rejette ces accusations et appelle plutôt à « se serrer les coudes ».

Toujours selon La Presse, trois associations étudiantes membres de la FECQ ont voté récemment pour se désaffilier : les cégeps de Rimouski, de Granby et d’Alma.

Pierre-Louis Curabet