Une séance de méditation organisée par le secteur de la vie spirituelle et religieuse du Bureau de la vie étudiante et le Cercle bouddhiste de l’Université Laval à la salle Newman du Pavillon Ernest-Lemieux de l’Université Laval avait lieu samedi dernier.

La séance auxquels prenait part à la fois des étudiants et des adeptes du bouddhisme de la région était animée par Diane Denis, adepte du bouddhisme tibétain et doctorante en études bouddhiques du département des sciences des religions de l’Université Laval.

Consistant à une série d’exercice à la fois d’étirement et de respiration visant à permettre à l’esprit d’être dans une position de neutralité, séances de méditation d’environ vingt minutes chacune facilitait la concentration afin d’atteindre la paix intérieure. Il s’agit d’une discipline à caractère philosophique puisqu’en « purifiant » l’esprit de ces pensées, elle facilite la concentration et l’exploration tant à l’intérieur de soi que par rapport au monde qui nous entoure. Pour les adeptes de la méditation ce genre d’exercice dans une société où tout va rapidement, permet de recentrer sur soit, de reprendre un équilibre par rapport à ses émotions.

La méditation est d’ailleurs un exercice de plus en plus recommandé par les psychologues et les médecins. En occident on commence d’ailleurs à parler de psychologie orientale afin de décrire les bienfaits de la méditation, un art trop souvent associé aux hippies et aux adeptes des religions indiennes.

Les médecins affirment depuis quelques années déjà que la méditation permet d’améliorer une variété d’éléments psychologique et d’aider à résoudre divers problèmes allant du stress à l’anxiété. Le grand avantage de la méditation est qu’elle permet d’identifier les pensées négatives et les émotions perturbatrices et d’entraîner le cerveau à se concentrer davantage sur une tâche.

De plus, diverses études publiées au courant des années 1990 et 2000 notamment dans le American Journal of Cardiology et  le American Journal of Hypertension démontrent que la méditation réduirait les problèmes cardiaques et l’hypertension et donnerait davantage d’espérance de vie à ses adeptes. Ces résultats démontrent donc que la méditation est un exercice bénéfique non seulement sur le plan spirituel, mais aussi médical.

Afin de pratiquer la méditation, il est conseillé d’être assis dans une position confortable, habituellement le dos bien droit afin de faciliter la respiration. Il est aussi important que la pièce dans lequel on se trouve soit la plus silencieuse possible afin de faciliter la concentration.

La méditation peut ainsi représenter un avantage en période d’étude afin de se concentrer sur sa matière ou tout simplement prendre un temps de répits durant les examens. Si vous êtes intéressés à vous y initier ou tout simplement cherchez un endroit où la pratiquer durant la session sachez qu’il est possible de vous rendre au cercle de méditation au local 1580 du du Pavillon Ernest-Lemieux les mardis et jeudis, de 17 h 30 à 18 h 30.