L’Association des parents-étudiants de l’Université Laval (APÉtUL) lance une pétition pour obtenir une cotisation de 0,50 $ de la part des membres de la CADEUL. Avec ces fonds, l’association désire se munir d’employé(e)s permanent(e)s afin d’assurer la pérennité de l’organisme et réduire la charge de travail de la quarantaine de bénévoles qui y oeuvrent  à chaque semaine.

Avec le modèle financier actuel de l’association, c’est très difficile d’y arriver, assure Ana Rosa Dallaire Gagnon, vice présidente des communications de l’APÉtUL. Actuellement, l’organisme compte sur des bénévoles qui s’assurent du bon fonctionnement tout en coordonnant leurs réalités surchargées de parents-étudiants. Ce n’est pas une situation idéale, confirme Mme Dallaire Gagnon.

«La précarité financière de l’organisme limite la portée de ses actions. En ce sens, l’APÉtUL doit pouvoir compter sur l’engagement financier récurrent des acteurs concernés par la conciliation famille-études-travail, dont la CADEUL», écrit l’APÉtUL.

Avec la pétition, l’Association des parents-étudiants souhaite obtenir une cotisation dédiée de la CADEUL. En plus d’obtenir des employé(e)s permanent(e)s, cette cotisation de 0,50$ par membre permettrait en autre à l’association étudiante d’obtenir un nouveau local sur le campus (le local actuel étant beaucoup trop petit pour les besoins de l’organisme) et de continuer sa lutte dans le dossier de la construction de résidences familiales, une priorité pour les membres de l’APÉtUL, énonce Ana Rosa Dallaire Gagnon.

Local actuel de l’APÉtUL.
Crédit photo : APÉtUL

Une association essentielle à la communauté lavalloise 

À l’Université Laval, c’est 19 % à 23 % des étudiantes et étudiants qui sont des parents-étudiant(e)s, ce qui représente 8 500 personnes.  La mission actuelle de l’APÉtUL est de défendre les droits des parents-étudiants et «de créer un réseau d’entraide et de solidarité sur le campus en offrant des activités, un service d’écoute et de référence et des informations», mentionne l’organisme.

De plus, la vice-présidente des communications explique que l’APÉtUL est la seule association à l’Université Laval détenant une expertise en ce qui concerne la réalité des parents-étudiants.

L’APÉtUL désire élargir sa mission et estime que la cotisation permettrait à l’organisme d’y arriver. Mme Dallaire Gagnon souligne quelques dossiers qu’ils aimeraient mettre de l’avant : «la création d’un milieu de vie sur le campus, adapté aux familles, de l’aide pour répondre aux besoins de base, de l’accompagnement lors de situation de conflit au sujet de la conciliation famille-études au cours des études ainsi qu’une halte-garderie.»

Les détails de la procédure

Pour obtenir une cotisation dédiée de la CADEUL, l’APÉtUL doit maintenant obtenir l’appui, grâce à la pétition, «de deux cents  membres provenant d’au moins huit facultés différentes. Un minimum de dix étudiantes et étudiants provenant d’une même faculté doit être atteint afin que cette faculté soit comptabilisée», stipule la politique sur les cotisations dédiées de la CADEUL.

De plus, les demandeurs doivent présenter un plan d’affaires et la preuve du besoin de financement, énonce la politique de l’association étudiante de premier cycle.

Si l’APÉtUL répond à toutes les demandes de la politique, le conseil d’administration organisera un référendum où l’association étudiante devra atteindre une majorité d’appuis afin d’obtenir le montant demandé.

Pour soutenir l’APÉtUL et sa démarche, il est possible de signer la pétition à l’adresse suivante.