Le syndicat des auxiliaires administratifs, de recherche et d’enseignement (SA2RE) de l’Université Laval et l’administration universitaire sont parvenus à une entente de principe, à l’issue de laquelle le syndicat renonce aux moyens de pression.

Sans contrat de travail depuis le 31 août dernier, le syndicat des auxiliaires s’apprêtait à demander un mandat de grève à ses membres. L’assemblée générale prévue ce jeudi soir n’aura donc pas lieu. Les membres de l’équipe de négociation du syndicat seront toutefois disponibles au local où aurait dû se dérouler l’assemblée générale (Vachon 2850) afin de répondre aux questions des membres.

Selon Pier-Luc Gauthier, président nouvellement élu du syndicat, « l’entente est très satisfaisante et répond aux attentes des auxiliaires ainsi qu’à l’ensemble du mandat de négociation qui nous avait été confié ».

Concernant le climat des négociations, M. Gauthier compare celui-ci à une montagne russe: « Ça a beaucoup changé au fil des négociations. On a eu de bons moments comme de mauvais moments. Il y a eu des moments difficiles, mais somme toute, nous avons été capables de s’entendre sur une entente de principe signée sans moyen de pression ».

Toujours selon lui, leurs revendications ont été répondues de manière satisfaisante par l’administration universitaire. « Si je regarde la convention qui finissait le 31 août 2014 et celle qui va être parapher dans les prochaines semaines, la précarité des membres est de beaucoup diminué ».

Cette entente intervient le jour où des rumeurs de nouvelles compressions en éducation entourent le dépôt du budget. Ce climat particulier aurait ainsi eu une influence sur le dernier droit des négociations : « Nous ne sommes pas au courant des coupes qu’il va y avoir, mais l’offre qui a été faite aujourd’hui est une offre qui convient aux attentes et aux demandes des membres ».

Une assemblée générale de ratification devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

Cela signifie également que les étudiants des cycles supérieurs n’entreront pas également en grève. Rappelons que l’association des étudiants aux cycles supérieurs (AÉLIÉS) avait en sa possession un mandat de grève automatique en cas de vote de grève du SA2RE.

Dû au caractère particulier de cette journée de budget, l’Université Laval n’a pas commenté sur le sujet.


 

[Mise à jour] L’Université Laval ne commentera pas l’entente de principe d’ici la fin du processus de consultation de ses instances.