L’Université Laval est très fière du talent de ses étudiants qui se distinguent dans de nombreux domaines. L’agroalimentaire est un domaine où les étudiants sont particulièrement motivés.

C’est afin de démontrer le talent et la passion des étudiants en sciences et technologie des aliments que le March Fest est organisé chaque année. L’édition 2014 avait lieu jeudi passé au pavillon Paul-Comtois.

« Le but, c’est de montrer tout ce qu’on apprend dans nos cours en terme de transformation alimentaire », explique Camille Gavazzi-April, présidente de l’édition 2014 du MarchFest.

Le repas est créé de toute pièce par les étudiants de la Faculté: « Tout ce qui est servi ce soir sur les tables, ça a été créé par les étudiants à partir de la matière première», rajoute Mme Gavazzi-April.

Le menu est également varié et festif : « donc on sert du fromage, du beurre, du pain, des saucisses et de la choucroute. C’est un menu de type oktoberfest créé à 100% par des étudiants», explique Camille.

Francis Murray, bachelier et ancien organisateur de l’événement, était présent afin de savourer le travail de ses anciens collègues. « C’est excellent, et la bière coule à flots! » s’exclame avec joie celui qui, toujours l’an dernier, participait à la charcuterie Le Carnivore. « C’est une soirée plaisante pour toutes les personnes du programme et toutes les autres personnes qui veulent s’y joindre. »

L’événement est en effet ouvert à l’ensemble de la communauté universitaire, mais le nombre limité de billets (150 seulement) fait que la priorité est donnée aux membres de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation.

Les membres sont toujours très motivés et impliqués : « En général, à la Faculté, ça bouge énormément au niveau de l’implication. On n’est pas beaucoup, mais on déplace de l’air », explique Mme Gavazzi-April. « Il y a des gens super impliqués et vraiment passionnés par ce qu’ils font. C’est quelque chose qui fait une différence; je pense que les gens sont vraiment motivés à mettre les mains à la pâte et à concrétiser ce que l’on voit dans nos cours ».

L’événement sera de retour l’an prochain.