L’hiver est réellement arrivé. Il suffit de mettre le nez dehors pour bien s’en rendre compte. Avec l’hiver viennent les tempêtes. Autant elles étaient des moments de joie lorsque nous étions enfant, autant elles peuvent devenir un cauchemar maintenant que nous sommes adultes. C’est afin d’encadrer les journées de tempête que l’Université Laval a une procédure en cas de tempête. Il est bon de la connaître.

La procédure en cas de tempête vise tout d’abord à assurer le bien-être et la sécurité de la communauté universitaire en ayant un processus décisionnel efficace et rapide. Il est également important que l’information sur la situation climatique soit diffusée rapidement.

C’est le Vice-recteur exécutif, Éric Beauce, qui prend la décision de déclencher ou non une alerte tempête. Tout d’abord, le coordonnateur du Comité des mesures d’urgence recueille l’information sur les conditions climatiques auprès des autorités compétentes, soit le SPVQ, le RTC et Environnement Canada. Il transmet ensuite ces informations au Vice-recteur, qui doit alors prendre une décision.

Afin de décider de fermer ou non l’université, le Vice-recteur doit se baser sur les prévisions d’Environnement Canada. Il fonde aussi sa décision sur la difficulté qu’ont les autobus du RTC à circuler sur le campus et dans la ville. Pour se faire, à la fois le RTC et le SPVQ sont mis à contribution.

Une fois prise,la décision de fermer l’Université Laval, doit être transmise à l’ensemble de la communauté, soit les professeurs, les employés et  les étudiants. Pour ce faire, à la fois les médias électroniques et le site web de l’université sont sollicités. Afin de vous assurer que vos cours sont bel et bien annulés, restez à l’affût de ces différents moyens de communication.

Dans le cas d’une fermeture de l’université, tout cours et toute évaluation est reporté ou annulé. La décision de fermer l’université en avant-midi doit être prise avant 6h30. Dans le cas d’une fermeture en après-midi, la décision doit être prise avant 10h30.

La fermeture de l’Université Laval est un événement rarissime. Il est même considéré par de nombreux citoyens de Québec comme un bon baromètre de l’ampleur d’une tempête. En effet, lorsque l’université ferme ses portes pour une raison climatique, cela signifie que le réseau routier de la ville de Québec est pratiquement impraticable.