Énergir et l’Université Laval ont annoncé la création d’un partenariat novateur visant à encourager le développement de la filière de gaz naturel renouvelable au Québec. L’Université Laval devient aujourd’hui le premier établissement d’enseignement supérieur à opter pour du gaz naturel renouvelable pour alimenter en partie son système de chauffage urbain.

À travers ce nouveau partenariat, l’Université Laval s’engage à remplacer 1 million de mètres cubes, ou 8 % de sa consommation annuelle, de gaz naturel par du gaz naturel renouvelable. Une action qui équivaut à environ 472 voitures qui parcourent annuellement 15 000 km.

«Opter pour du gaz naturel renouvelable permet à l’Université Laval de bénéficier d’une énergie renouvelable à un coût compétitif tout en jouissant des avantages environnementaux qu’elle procure», souligne la porte-parole de l’UL, Andrée-Anne Stewart.

Au plus de cette relation d’affaires qui s’installe entre Énergir et l’Université Laval, les deux organisations ont joint leurs efforts pour créer un important projet de recherche pour contribuer au développement de la filière québécoise de gaz naturel renouvelable. «Ce partenariat à valeur ajoutée contribuera à mettre en place des solutions énergétiques novatrices et renouvelables, notamment par la valorisation de la biomasse résiduelle forestière», mentionne l’établissement d’enseignement.

« Énergir s’active depuis les débuts de la filière de gaz naturel renouvelable au Québec pour favoriser son développement afin que le plus grand nombre de clients puisse en bénéficier. Aujourd’hui, cette volonté se concrétise à nouveau, et ce, grâce à l’Université Laval qui a su démontrer son leadership en matière de développement durable en choisissant une énergie renouvelable qui favorisera l’atteinte de ses objectifs en matière de réduction de gaz à effet de serre», déclare la présidente et chef de la direction d’Énergir, Sophie Brochu.

Photo: Julie-Anne Perreault

Un projet qui correspond aux valeurs de l’UL

Le nouveau partenariat avec Énergir s’inscrit dans les démarches qu’entreprend l’Université Laval en matière de lutte contre les changements climatiques, d’efficacité énergétique et carboneutralité, explique l’administration.

« Ce projet avec Énergir est inspiré d’une volonté commune d’unir nos forces pour lutter contre les changements climatiques et la pollution afin de laisser aux générations futures un meilleur héritage environnemental, déclare la rectrice Sophie D’Amours. Notre université est fière de contribuer à l’essor de cette filière énergétique et de poursuivre ses efforts dans l’atteinte de nos objectifs collectifs de réduction des émissions de GES et de carboneutralité. Énergir est engagée, comme nous, à faire vivre le développement durable, à le rendre concret, réel et porteur d’espoir pour nos collectivités. »