Le coup d’envoi de la 25e édition de la Semaine de prévention contre le suicide sera donné le 1er février prochain. Sous la thématique «T’es important pour nous», de nombreuses activités auront lieu partout au Québec pour favoriser les discussions concernant ce sujet délicat. Il en sera de même à l’Université Laval qui, depuis 1999, contribue à cette semaine de prévention.

Selon Véronique Mimeault, psychologue au Centre d’aide aux étudiants de l’Université Laval, il ne s’agit pas uniquement de discuter du suicide, mais surtout de faire la promotion de la vie. Cette semaine de prévention se veut surtout une occasion pour les personnes ayant des idées suicidaires non seulement de parler de leur situation, mais aussi de briser l’isolement social dans lequel elles peuvent vivre. Plus largement, les activités de prévention viseront à sensibiliser toute la communauté universitaire à cette problématique sociale qui peut toucher tout le monde de différentes manières.

Parmi les activités qui vont avoir lieu au cours de la semaine, le Comité de prévention contre le suicide de l’Université organise un concours visant à concevoir une affiche pour faire la promotion du Réseau des sentinelles en prévention suicide de l’Université Laval. Le rôle d’une sentinelle est de servir de relais entre les personnes en détresse et les services d’aide. Tous les étudiants sont invités à soumettre leur création.

Ce lundi, à 18h30, l’équipe de L’heure de GGUL consacrera une émission spéciale consacrée à la problématique du suicide au sein de la communauté LGBT, diffusée à CHYZ 94,3. L’émission sera suivie d’une discussion au café Fou l’Aéliés.

Dès mercredi, un Atelier de sensibilisation sera consacré à la façon d’assister une personne suicidaire. Cette activité vise principalement à aider à mieux reconnaître les signes de détresse qui pourraient conduire à un suicide, ainsi que la manière de réagir lorsqu’on apprend qu’un proche veut se suicider.

« Ça sera un peu comme un atelier de RCR de la santé mentale pour aider non seulement les gens qui pensent au suicide, mais aussi l’entourage qui doit vivre avec des personnes qui verbalisent des idées suicidaires. […] Il y aura aussi des endeuillés qui viennent pour savoir ce qu’ils auraient pu faire autrement, car ils ressentent un sentiment de culpabilité et de responsabilité », explique Véronique Mimeault.

De son côté, l’équipe d’animation du Service des résidences mettra en place un kiosque de sensibilisation, ainsi qu’une muraille collective sous la thématique des raisons de vivre. Tout au long de la semaine, les étudiants pourront donc inscrire les raisons qui font que la vie vaut la peine d’être vécue à leurs yeux.

Une problématique encore bien présente

En 2012, pas moins de 1102 suicides ont été répertoriés au Québec ; et entre 2010 et 2012, approximativement 25 % des suicides provenaient de la tranche d’âge des 20-34 ans. Le suicide demeure ainsi une problématique importante au sein des personnes ayant l’âge de la majorité des étudiants.

Selon Véronique Mimeault, malgré ces chiffres encore bien élevés, la situation semble s’améliorer tranquillement. Bien que le nombre de suicides soit seulement en légère diminution, la psychologue au Centre d’aide aux étudiants de l’Université Laval constate que les étudiants ont davantage tendance à recourir à de l’aide psychologique en moment de détresse émotionnelle. Toutefois, il y a encore beaucoup de travail à faire pour régler cette problématique.


La Semaine nationale de prévention contre le suicide est un évènement de sensibilisation organisé chaque année par l’Association québécoise de prévention du suicide. Cette semaine a pour objectifs de mobiliser la population du Québec dans l’optique de changer la culture face au problème du suicide. Elle vise à sensibiliser autant la population que les élus à l’ampleur du problème et aux moyens de réduire cette problématique. Elle fait également la promotion des ressources d’aide disponible en tout temps pour la population.


 

Lundi 2 février :

Lancement du concours Créez la nouvelle affiche du Réseau de sentinelles en prévention du suicide à l’Université Laval.

Informations: https://www.aide.ulaval.ca/cms/site/aide/Accueil/Psychologie/Prevention_suicide/Sentinelles

Lundi 2 février : Émission « L’heure du GGUL » à CHYZ 94,3; 18 h 30.

L’émission portera sur la problématique du suicide dans les populations LGBT. Organisée par le Groupe Gai de l’Université Laval, en collaboration avec le Centre de prévention du suicide de Québec et le Centre d’aide aux étudiants.

L’émission sera suivie à 19h30 d’un panel de discussion portant sur « L’homophobie intériorisée et la problématique du suicide chez les jeunes LGBT » au café Fou AELIÉS.  http://www.aelies.ulaval.ca/cafe

 

Mercredi 4 février : Atelier de sensibilisation à la problématique du suicide : comment assister une personne en détresse? 12 h à 13 h 30, pavillon Alphonse-Desjardins, local 3464. 

Cet atelier permettra de démystifier la problématique du suicide, mieux reconnaître les signes de détresse pouvant être lancés par des personnes de votre entourage, et savoir quoi faire si vous soupçonnez qu’une personne pense au suicide. De plus, les ressources d’aide disponibles seront présentées. Atelier animé par le Centre de prévention du suicide de Québec en collaboration avec le Centre d’aide aux étudiants de l’Université Laval. Gratuit et sans inscription.

Toute la semaine : Tu es important(e) pour moi!

L’équipe d’animation du Service des résidences propose un kiosque de sensibilisation et une muraille collective sur le thème des raisons de vivre.

Hall d’entrée des pavillons, de 17 h 15 à 17 h 45. 2 février A.M-Parent, 3 février B.-Moraud, 4 février A.-Lacerte, 5 février E.-Lemieux

 

 

Ressources d’aide : 

Pour les étudiants : Centre d’aide aux étudiants : 418-656-7987 

Pour le personnel de l’Université Laval : Programme d’aide au personnel (PAP): 418-656-2131, postes 3741, 3763, ou 6201 

Pour l’ensemble de la population : Centre de prévention du suicide de Québec (24/7) : 1-866-APPELLE