Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) section Québec organisait le Bye Bye en caricatures pour une huitième année consécutive au Musée de la civilisation, le 4 décembre dernier. 

Devant plus d’une centaine de personnes, l’animatrice à ICI Radio-Canada, Catherine Lachaussée, a présenté les caricatures les plus marquantes parues entre les mois de décembre 2015 et de 2016. Elles ont fait le tour de presque toute l’actualité de l’année.

André-Phillipe Côté du Soleil, YGreck du Journal de Québec et Garnotte du Devoir étaient tous les trois présents au cours de cette revue de presse caricaturale. Sous forme de table ronde, Catherine Lachaussée a présenté différentes œuvres publiées par les trois caricaturistes.

Selon la FPJQ-Québec, cette initiative a pour but de réfléchir à l’actualité derrière nous, tout en permettant au public d’en apprendre davantage sur le fascinant métier de caricaturiste. « Ce n’est pas facile [d’être] toujours accroché à l’actualité », précise Catherine Lachaussée en abordant les difficultés du métier de caricaturiste.

À chacun sa plume

Chaque panéliste de la table-ronde a présenté son point de vue par rapport aux caricatures des uns et des autres, tout en révélant ce qu’ils avaient particulièrement aimé.

André-Phillipe Côté, caricaturiste au Soleil, a précisé qu’il aimait utiliser la sphère familiale dans ses contenus. Il soutient notamment qu’il peut ancrer des sujets difficiles dans une situation connue et anodine afin de lui donner tout son sens. Par exemple, le 6 novembre dernier, il publiait une caricature sur Facebook concernant la journée type d’une mère qui travaille et qui a deux enfants.

Quant à lui, Garnotte précise que les illustrations sont d’excellents médiums pour l’actualité. « Il y a des mots et on dénonce aussi », soutient-il. Son homologue Ygreck, du Journal de Québec et du Journal de Montréal, avoue d’ailleurs qu’il a tendance à jouer avec les personnages politiques.

Des sujets de toute sorte

Les sujets forts de l’année 2016 étaient nombreux. La perte de nombreuses personnalités publiques comme René Angelil ou encore Jean Lapierre a été au cœur des discussions.

La campagne électorale américaine n’a pas été épargnée. De nombreux autres sujets ont été traités au courant de la dernière année : les pitbulls, Justin Trudeau, le scandale relié à Claude Jutras, Lise Thibault, le maire Labeaume, le maire Coderre ou encore le burkini.

Internet et co.

L’arrivée d’Internet et les dernières évolutions numériques ont modifié considérablement le métier d’illustrateur ou de caricaturiste, selon les trois principaux intéressés.

André Phillipe Côté et Garnotte ont indiqué qu’ils travaillent de manière hybride. Jusqu’à aujourd’hui, ils dessinent encore sur des feuilles de papier, mais numérisent le tout avant de travailler avec certains logiciels. Les deux reconnaissent que la pratique du métier a considérablement changé depuis les dernières années. De son côté, Ygreck travaille exclusivement sur des plateformes numériques.

Bourse de la relève de la FPJQ section Québec

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a remis deux bourses à deux étudiantes de l’Université Laval au cours de cet événement.

  • Marion Bérubé, étudiante à la maîtrise en journalisme international, pour son reportage À la croisée des chemins qui décrit interactivement le parcours d’une personne trans.
  • Noémie Laplante, étudiante au Baccalauréat en communication publique, pour son article Parentalité, non merci…

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660