Le gouvernement du Québec annonçait, mardi après-midi, le retour en classe pour les étudiants et étudiantes inscrits aux études supérieures. La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a procédé, aujourd’hui, à l’explication des nouvelles mesures dans les établissements d’enseignement supérieur aux quatre coins du Québec.

À compter de lundi le 8 février, les étudiants et étudiantes pourront désormais bénéficier d’activités d’enseignement au moins une fois par semaine. Cela signifie que les cégeps et les universités seront autorisés à offrir des activités en présentiel tout en respectant les mesures sanitaires mises en place par les autorités de Santé publique.

« Vous avez fait des sacrifices afin de protéger notre réseau de la santé ainsi que les personnes les plus vulnérables de notre société. »

La série d’ajustements a pour objectif de briser l’isolement et de permettre aux étudiants et étudiantes de poursuivre ou compléter leurs études dans de meilleures conditions.

Travaux d’équipe 

De plus, les modifications permettront à un groupe de maximum 6 étudiants de se regrouper pour réaliser des travaux d’équipe.

La ministre de l’Enseignement supérieur a indiqué, lors de son point de presse, que : « Les efforts fournis par les étudiantes et étudiants au cours des derniers mois sont dignes de mention. Vous avez fait des sacrifices afin de protéger notre réseau de la santé ainsi que les personnes les plus vulnérables de notre société. »

Réaction de l’UL

De son côté, l’Université Laval dit accueillir favorablement le retour en classe, mais tient à préciser que : « Ceux et celles qui désirent poursuivre leurs cours de la session d’hiver à distance, tel qu’il était prévu en début de session, pourront le faire. Une formule d’enseignement à distance restera disponible pour ces personnes, qu’elles soient à l’étranger, en région ou même à Québec.