C’est jeudi dernier au théâtre l’Impérial de Québec qu’avait lieu la 15e édition du Gala de la relève en communication devant 450 spectateurs. Cet évènement se veut une vitrine pour les étudiants en communication de l’Université Laval. Depuis sa création, le Gala invite les professionnels à constater le savoir-faire des futurs communicateurs.

Une expérience pertinente

Les 33 membres du Gala de la relève en communication s’entendent tous pour dire qu’ils ont énormément appris en concevant cet évènement. Les deux directrices du Gala sont d’avis que l’expérience acquise tout au long de la préparation de cette soirée leur servira éventuellement sur le marché du travail. «On en apprend beaucoup sur soi-même et aussi professionnellement», a déclaré Julie-Maude Coutellier Bilodeau, l’une des directrices.

Pier-Ann Mercier, l’autre directrice de ce sous-comité du programme de communication publique, a ajouté que «gérer une aussi grosse équipe était un défi, mais que c’est grâce à cette équipe si l’évènement a été un succès».

Le Gala permet aussi aux étudiants de se faire connaître auprès des professionnels. «J’ai dû travailler avec des publicitaires pour concevoir les affiches et j’ai beaucoup appris en les regardant faire», a fait remarquer Pascal Petit, vice-président du comité de création publicitaire.

Bon pour le C.V.

«Quand vous sortez du bac, vous avez tous fait les mêmes cours. C’est vos implications qui vous démarquent», a estimé François Brunet, gestionnaire de la Société des communicateurs. Les employeurs regardent ce que les étudiants ont fait à l’extérieur de leurs études pour choisir ceux qu’ils engagent.

Le directeur du Département d’information et de communication (DIC), Thierry Watine, aime voir l’implication des étudiants. «Les étudiants en communication prennent leur destin en main et organisent des évènements», a fièrement lancé le directeur du DIC. «Là-dessus, je suis très impressionné», a-t-il renchéri.

Éric Salvail, animateur de la soirée, n’avait que de bons mots pour l’organisation du Gala de la relève en communication. «J’ai adoré l’énergie que l’équipe dégageait. On sentait que c’était comme une grosse famille», a relaté l’animateur de l’émission Fidèles au poste.

Déroulement de la soirée

La soirée a débuté par un 5 à 7 à la Casbah, tout juste à côté du théâtre, où étudiants et professionnels pouvaient échanger. Durant le gala, quatre stages ont été attribués. Les étudiants avaient une épreuve à réaliser préalablement et les entreprises choisissaient un étudiant parmi tous les participants. Beenox, Cogeco radio, HKDP et Karbure ont répondu à l’appel des organisateurs pour faire vivre une expérience en communication aux différents gagnants. Les prix «gueule» ont également été remis aux étudiants qui se sont démarqués par leur implication et leur personnalité.

Exergue : «Quand vous sortez du bac, vous avez tous fait les mêmes cours. C’est vos implications qui vous démarquent.»