Faire connaitre aux étudiants les impacts des dons dans le quotidien à l’Université Laval, c’est l’objectif de la semaine de la philanthropie étudiante. Du 26 au 29 mars, huit Facultés participeront à cette semaine de sensibilisation.

Organisée depuis maintenant trois ans par la Faculté de foresterie, géographie et géomatique, l’idée est de mettre en lumière l’engagement des étudiants au regard de « leurs dons destinés aux Fonds d’investissement étudiant (FIÉ) » et « leur implication sur le comité d’investissement des FIÉ », souligne la Fondation de l’Université Laval.

Cette année, sept nouvelles Facultés vont participer. De plus, La Fondation de l’Université Laval et l’Association des jeunes philanthropes de l’Université Laval (AJPUL) apportent du soutien pour la réalisation de cette semaine et en faire la promotion à la grandeur du campus.

Trois kiosques d’information seront tenus durant les prochains jours. Le 27 mars, de 11h30 à 13h, des étudiants seront au kiosque de la terrasse FIÉSA, au pavillon Palasis-Prince. Ensuite, le mercredi 28 mars, de 8h30 à 11h30 au pavillon Abitibi-Price et de 11h30 à 13h30 au pavillon Charles-De Koninck.

Ces kiosques permettront aux étudiants de se renseigner sur le fonctionnement et l’engagement des étudiants dans les projets de financement et les FIÉ, mentionne l’organisation.

Un modèle unique à Laval 

Le modèle de financement des fonds étudiants est unique au Québec. Pour chaque don versé par un ou une étudiante, l’Institution et La Fondation elle-même en verse un similaire. Par exemple, « pour un don étudiant de 15 $ par session, la Fondation verse 20 $, l’Université Laval en verse 15 $ et la Faculté 5 $. La contribution de 15 $ d’un étudiant est donc transformée en un montant disponible de 55 $ par session », explique la Fondation.

Depuis 2014, 8,4 M$ ont été versés dans les Fonds d’investissement étudiants (FIÉ). L’année dernière, sur un total de 2,9 M$, 776 000$ proviennent de dons étudiants, 1,03 M$ versés par la Fondation et le reste, 1,05 M$ proviennent des investissements de l’UL.

L’objectif principal pour la Fondation est toujours l’amélioration de l’environnement pédagogique et matériel des étudiants. Dans un communiqué, l’organisme énumère quelques exemples d’investissements réalisés sur le campus : « acheter ou remplacer du matériel scientifique, pédagogique ou informatique, optimiser des locaux d’enseignement et de recherche et finalement, aménager des aires fréquentées par les étudiants en vue de rehausser la qualité de leur milieu de vie. »

Et si je n’existais pas ?

 Pour souligner la Semaine de la philanthropie étudiante, les Facultés participantes colleront des étiquettes sur les articles achetés grâce à des dons. Sur ces autocollants, il sera inscrit « Et si je n’existais pas ? Matériel acheté grâce aux dons. »

Le but est de démontrer l’impact concret des dons dans le quotidien des étudiants, souligne la Fondation.