Comment faire pour trouver son âme soeur lorsqu’on est gai, lesbienne, bi ou transsexuel ( GLBT ) à Québec? Sortez votre « gay-dar », parce que ce n’est pas de tout repos!

Selon le Guide touristique Arc-en-ciel, spécialisé dans la suggestion d’événements et d’établissements reconnus comme « ouverts aux homosexuels », on retrouve sept établissements répertoriés dans la ville de Québec en comparaison à Montréal qui en dénombre plus de 40. Le bassin de population de la ville est bien sûr différent, mais on est à même de constater un manque criant de diversité de lieux de rencontre pour les GLBT. Si l’on n’est pas fan de discothèque ou de sauna, faire des rencontres en tant que gai et lesbienne n’est vraiment pas une tâche facile! On retrouve sur la Toile plusieurs sites de
rencontre pour GLBT, mais, au même titre que pour les hétérosexuels, cette méthode n’est pas appréciée de tous.

Pour les contacts dans la vie réelle, on retrouve plusieurs organismes et associations présents à Québec qui tentent
de créer des liens dans la communauté en plus de faire de la sensibilisation. Faut-il encore être curieux et faire un
peu d’effort pour découvrir ces ressources qui ne sont pas les plus publicisés! On retrouve par exemple le groupe gai de
l’Université Laval, la Coalition Gaie et Lesbienne du Québec, GRIS-Québec, etc.

Ces mêmes organismes seront présents lors de la Fête Arc-en-ciel qui aura lieu du 3 au 5 septembre prochain. Une occasion en or de découvrir la communauté GLBT de la ville de Québec qui paraît, selon plusieurs, comme un cercle un peu fermé. Olivier Poulin, coordonnateur de la Fête Arcen- ciel, explique que la ville de Québec s’est beaucoup améliorée
au cours des dernières décennies dans son acceptation de la diversité sexuelle. Il fait bon vivre, selon lui, en tant
que GLBT ici, malgré certaines batailles qui restent encore à gagner contre l’homophobie. C’est en fait les gais et lesbiennes
des régions plus éloignées fraîchement arrivés à Québec, qui semblent se sentir un peu exclus de cette communauté tissée serrée. D’un autre côté, voir l’acceptation et l’ouverture d’esprit face à la diversité culturelle dans la ville permet à plusieurs GLBT immigrants de s’accepter pour ce qu’ils sont.

La Fête Arc-en-ciel
La 6e édition de la Fête commencera ce vendredi à 10h avec la levée du drapeau arc-en-ciel à l’Hôtel de Ville. Cette fête a pour but de mieux faire connaître la communauté gaie et les organismes GLBT à la société québécoise. Les points importants mis de l’avant lors de la Fête Arc-en-ciel sont le respect de la diversité culturelle et la lutte contre la discrimination. Plusieurs activités sont organisées sous le thème de l’évolution historique des droits des personnes GLBT depuis les 40 dernières années. Il y aura entre autres des journées communautaires avec des kiosques d’informations sur la rue St-Jean, des conférences, du speed dating, des spectacles, des soirées au Drague, etc. Pour plus d’informations, visitez le site :
glbtquebec.org