Alors que le débat fait actuellement rage à la Chambre des communes autour de la réforme de l’assurance-emploi, le gouvernement Harper a décidé de faire une mise au point en envoyant une lettre aux résidents du Québec et des Maritimes. Les partis d’opposition pourfendent cette initiative en la qualifiant de « propagande déguisée ».

Jérôme Boucher

Le document, envoyé dans une grande enveloppe brune, tente de rassurer les citoyens en précisant quelques dispositifs de ladite réforme. On y dit, en caractère gras, que « l’assurance-emploi sera là pour aider ( les prestataires à se trouver un emploi ), comme cela a toujours été le cas ».

On y souligne aussi l’initiative du gouvernement de « jumeler les Canadiens et les Canadiennes ( les prestataires) aux emplois disponibles ».

Le NPD, de son côté, qualifie la chose de « propagande déguisée » en rappelant que le document est rempli de « semi-vérités », en citant comme exemple l’affirmation disant que « les Canadiens n’ont pas à déménager pour se trouver un emploi ». Les néo-démocrates rappellent que selon les nouvelles dispositions de l’assurance-emploi, un individu peut être contraint d’accepter un emploi dans un rayon de 100 kilomètres de sa résidence.

Les envois de ces lettres se poursuivront au cours des prochaines semaines, au Québec et dans les Maritimes. Le gouvernement n’a pas encore précisé si d’autres lettres pourraient être envoyées ailleurs au Canada.

Source : La Presse canadienne.