Les étudiants de l’école d’architecture sont victimes de vol de leurs objets personnels, et ce, depuis un certain temps. Des objets, souvent d’une grande valeur, sont dérobés.

En arrivant à l’école jeudi dernier, certains étudiants de l’école d’architecture ont eu une mauvaise surprise en constatant que leurs tiroirs de bureaux avaient été forcés. Protégés par des cadenas à combinaison, ces tiroirs contenaient des ordinateurs, des disques durs et d’autres objets de valeur.

Une étudiante se serait même fait dérober deux disques durs qui contenaient l’ensemble de son portfolio.

Les étudiants de l’association étudiante dénoncent le manque de sécurité dans les locaux. Par exemple, afin d’ouvrir la majorité des portes du bâtiment, un code est nécessaire. Ce code était toutefois 1, 2, 3, 4, 5  sur la majorité des serrures.

Heureusement, l’Université a réagi rapidement. « Les codes d’accès des portes ont été changés aujourd’hui même », expliquait Andrée-Anne Stewart, conseillère en relations avec les médias à l’Université Laval.

De plus, l’Université a assuré que des discussions avaient été enclenchées afin de renforcer la sécurité de ses installations du Vieux-Québec. « La sécurité des locaux et des membres de la communauté est une priorité pour l’Université Laval », rappelle madame Stewart.

Entre temps, Sarah Lanoue, étudiante à la maîtrise, s’inquiète : « C’est assez stressant avec tous les ordinateurs volés et tous les bris de matériel, il faut faire attention. »

Les étudiants de l’école d’architecture déplorent de manière générale la dégradation du climat de confiance qui régnait autrefois au Vieux-Séminaire.