Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

À l’occasion de la 7e édition du festival littéraire Québec en toutes lettres, deux projets d’étudiants de l’Université Laval seront présentés. Il s’agit d’Adieu, Sherlock, du collectif JP — Escouade littéraire et de Nocturnes, une idée lancée par une étudiante à la maîtrise en études littéraires, Christiane Vadnais.

L’activité Adieu, Sherlock a été initiée l’an dernier par le comité des Jeunes Programmateurs 2015-2016 de la Maison de la littérature. À la suite de son succès et voyant la facilité avec laquelle ils travaillaient ensemble, quatre membres du comité ont décidé de former un collectif, Les JP — Escouade littéraire, et de récidiver avec une nouvelle édition d’Adieu, Sherlock cette année.

Le concept de l’activité est simple. Il s’agit d’un jeu de meurtre et mystère réinventé. Sherlock Holmes a été assassiné, et l’on doit trouver le coupable parmi les différents personnages présentés. Docteur Jekyll, Arsène Lupin et autres héros connus de l’imaginaire policier sont au cœur de l’enquête. Chacun d’entre eux est interprété par un comédien professionnel, tandis que le public, séparé en groupe de 12 personnes, déambule accompagné d’un guide entre les différentes scènes à la recherche d’indices permettant de résoudre le crime.

Un parcours interactif

L’un des membres du collectif, Maxime Plamondon, précise qu’il s’agit d’un parcours très interactif, au sens où le public se verra remettre des cartes de questions et pourra lui-même interroger les personnages afin de faire avancer l’enquête. Il y aura également une dimension multimédia avec certaines projections pouvant apporter des éléments de réponse aux détectives en herbe. « C’est aux gens de distinguer le vrai du faux afin de déterminer le coupable. Il leur faut creuser le mystère, chercher les suspects. Ils n’ont pas qu’un simple rôle de spectateur », explique Maxime.

Pour ceux qui auraient vécu l’expérience l’an dernier, l’étudiant en études littéraires à l’Université Laval assure qu’il s’agit d’un scénario totalement différent, avec des personnages remaniés et, donc, de nouvelles surprises.

En plus de Maxime, le collectif JP — Escouade créative est composé de trois autres étudiants et anciens étudiants en littérature à l’Université Laval, soit Catherine Côté, Éric Leblanc et Virginie St-Pierre. Le groupe se spécialise dans les projets littéraires et promet d’autres activités au cours des prochains mois.

Adieu, Sherlock se tiendra le 3 octobre à partir de 20 h à la Maison de la littérature. L’entrée est de 10 $ et l’on recommande de réserver en ligne au www.quebecentouteslettres.com, par téléphone au 418-641-6797 ou directement sur place.

Nocturnes, polars sonores

De son côté, Christiane Vadnais a eu l’idée de Nocturnes en voyant l’appel de projets publié par Québec en toutes lettres, qui l’a interpellée en raison de son thème noir, axé sur le polar. « J’écris toujours sur des sujets assez obscurs, violents, donc ça m’a tout de suite parlé », raconte Christiane.

Nocturnes, ce sont trois fictions radiophoniques, mélangeant une intrigue écrite par une auteure et une création audio d’une artiste sonore. Trois duos qui, à la demande de Christiane, se sont tous inspirés de la nuit, heure du crime, pour créer.

Ainsi, parmi ces textes, un provient de Christiane, un de Charlotte Biron, au doctorat en études littéraires, et enfin un de Mélodie Simard-Houde, qui a également réalisé son doctorat en littérature à l’UL. La lecture de leur texte est accompagnée au son par Miriane Rouillard, Myriam Lambert et Ariane Plante. Les récits sont, quant à eux, racontés par des comédiens de la relève de Québec.

Selon Christiane, on ne retrouve plus beaucoup de diffusion de textes littéraires à la radio au Québec. Avec son projet de lecture radiophonique, elle souhaite ramener les auditeurs au sein de cette tradition d’histoires racontées à la radio qui existait par le passé. «Je pense qu’il y a quand même un intérêt, surtout de la part des jeunes qui sont de plus en plus attirés par la baladodiffusion, estime Christiane. En plus, CKRL a tout de suite embarqué quand j’ai demandé que mon projet y soit diffusé.»

Les polars sonores de Nocturnes seront présentés du 3 au 5 octobre, à 19 h 30, sur les ondes de CKRL 89,1. Il sera également possible de les écouter à la Maison de littérature, où les histoires seront retransmises en boucles.

Le festival Québec en toutes lettres se tient du 29 septembre au 9 octobre. Pour plus d’informations et pour connaître toute la programmation, visitez le www.quebecentouteslettres.com.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651