Pierre-Lapointe-PunktC’est le printemps qui arrive avec Punkt de Pierre Lapointe. Léger, souriant, nostalgique, encore tout empreint des larmes de l’hiver, son dernier album revêt des airs de petite pop mais ne lésine pas sur la profondeur des textes.

C’est un disque peaufiné que nous livre Pierre Lapointe. Avec une instrumentation parfois minimaliste et persistante qui rappelle les récentes créations de Björk et des textes bien enracinés dans son univers à lui, singulier, les chansons s’enchaînent rapidement, sans longueurs. Lapointe vogue du royal au clownesque, en passant par une palette d’ambiances et de styles, du jazz vocal au sacré, de la ballade à l’hymne rock. Éparpillé? Pas tellement. Diversifié pour sûr, mais cohérent envers et contre tous. Comme une série d’anecdotes dont le lien tient du mystère, et qui fonctionnent ensemble dans une sorte d’harmonie inexplicable.

Côté thèmes, on reconnaît rapidement les préférés de cet auteur-compositeur-interprète originaire d’Alma. Secrets, amours cassées, solitude, volupté. Les histoires racontées dans sa poésie méritent d’être écoutées et réécoutées, pour y découvrir à chaque fois de nouvelles idées, des petites sensations que nous n’avions pas ressenties jusque-là. Punkt pourrait devenir un de ces albums qui vieillit bien, qui se révèle petit à petit et devient autre chose à chaque écoute, comme un être vivant. À suivre…

Le voyage que nous propose Punkt est somme toute une sincère catharsis, qui nous plonge dans le recueillement émotif grâce aux mots de Pierre Lapointe, suffisamment distants pour permettre la réflexion, juste assez intéressés pour ne pas éviter la tension qui rend captive notre écoute. Parmi les pièces surprenantes, mentionnons La Date, l’heure, Le moment, voix et orgue qui arrivent à une mélodie pop et solennelle en même temps, ainsi que La Sexualité, à laquelle la participation de Random Recipe ajoute une texture de taverne indie qui sied étonnamment bien au refrain ensoleillé de Lapointe. Le disque est dans les bacs depuis le 26 février dernier. Québec pourra voir l’artiste sur scène en novembre prochain au Grand Théâtre de Québec.

3.5/5
Perle Fostokjian