Les programmateurs du festival Antenne-A : Jean-Claude Anto, dans la radio,

et Bastien Gagnon-Lafrance, à droite.

Photo: FRANÇOIS-XAVIER BOULANGER-NADEAU

C’est du moins ce que proposent les fondateurs et programmateurs de l’événement, Bastien Gagnon-Lafrance et Jean-Claude Anto, qui espèrent que l’événement servira de tremplin pour les musiciens de leur programmation. «Personne ne connaissait SoCalled, The National Parcs ou We are Wolves l’année dernière», affirme M. Gagnon-Lafrance. Effectivement, ces trois groupes, qui évoluaient jadis dans l’ombre, ont littéralement explosé en termes de popularité tout au long de l’année suivant leur passage à Antenne-A.  

Pour l’édition de 2008, pas moins de 35 spectacles seront présentés dans huit lieux différents. Certaines présentations seront payantes, d’autres pas. Les citoyens de Québec, habitués tout l’été à des concerts gratuits grâce à la générosité du 400e, seront-ils frileux de débourser pour entendre et voir les artistes de la programmation? «J’ai deux théories à ce propos, répond fièrement Bastien Gagnon-Lafrance. Soit la gratuité a incité les gens à aller voir des spectacles et à être plus curieux, soit ils sont vraiment habitués à ne pas payer et ne voudront pas le faire, tout simplement». L’organisateur tient toutefois à souligner que «le prix de trois ou quatre spectacles à Antenne-A équivaut à un seul, dans une grosse salle». La proposition se tient, surtout que si l’on suit la logique des fondateurs de l’événement, il y a de fortes chances que les artistes de cette cuvée se retrouvent sur les grandes scènes d’ici deux ou trois ans.

 

Le festival prendra donc son envol le mercredi 1er octobre à l’Antenne, nouvelle salle située dans les locaux de l’Union commerciale, sur St-Vallier Ouest. Un trio de Québec formé en octobre 2007, Who are you, le goupe canadien en flagrante ascension sur les palmarès underground, Women, ainsi que l’artiste indie-folk Chad Vangaalen, de Calgary, ouvriront le bal.
Le lendemain s’entame le premier lancement d’album d’une série de quatre qui auront lieu lors de Antenne-A. C’est à Maxime Robin et Snowflakes que revient l’honneur avec le split Écoutez po la vitre, à la Cuisine, dès 17h. À ne pas manquer, plus tard en soirée, le projet musical du montréalais Gabriel D’amour, Our book and the authors, à 20h, à la Casbah, qui fera d’ailleurs office de salle indie-rock du festival. Il sera suivi de Vetiver, des États-Unis.

D’(h)ommage à Millimetrik
Le même jour, au Cercle, dès 21h aura lieu le lancement du disque Keys EP, un D(h)ommage à Millimetrik qui consiste en une espèce de «parodie des hommages», explique Pascal Asselin, de son vrai nom. «Québec est une ville d’hommages, on rend toujours des hommages! Rendre hommage à Our Lady Peace après le premier album, ça n’a pas de bon sens!» ironise-t-il.

C’est dans cet état d’esprit que Millimetrik s’est entouré d’amis musiciens, notamment Lesbo Vroven, My Empty Screen, Ultrafesten et Les Hommes Rouges, qui interprèteront des pièces de son dernier album en version band, au plus grand bonheur des invités présents. «Je voulais travailler avec Millimetrik, avance Sam Murdock, fondateur de l’étiquette P572 et membre de Lesbo Vrouven, incapable toutefois de révéler quel morceau de l’album du Dj son groupe et lui allaient remixer. On est en train de pratiquer, on joue toutes les pièces et à un moment donné, il y en a une qui va ressortir, qui sera plus pertinente, et on va jouer celle-là!».

À ne pas manquer, le vendredi 3 octobre à La Casbah, le spectacle ainsi que le lancement du 45 tours de Darren Hayman, compositeur et chanteur du défunt groupe britannique Hefner. «J’écoute cet artiste-là depuis toujours, je connais ses chansons par cœur et il n’est pas venu au Canada depuis six ans, allègue Sam Murdoch, grâce à qui l’album de l’artiste est produit en province, sous P572.

Le retour de Kid Koala
À l’Impérial, le même jour, Kid Koala reprend d’assaut la ville de Québec après quatre ans d’absence sur les planches. «On est sincèrement heureux d’avoir réussi à le convaincre de revenir, livre Bastien Gagnon-Lafrance. Ce Dj-là mixte avec quatre tables tournantes et pour être certain que les spectateurs comprennent comment il fait tout ça, nous allons installer des caméras et un écran sur lequel seront projetés les mouvements de Kid Koala».

Le Dj montréalais sera précédé de Snowflakes, probablement un des derniers concerts du trio formé de Pascal Asselin, Dj
Slipmat et Frédéric Bolduc. «C’est compliqué de se rejoindre, on est tous très occupés, commente Pascal Asselin. C’est peut-être la fin du live, mais pas la fin sur disque pour Snowflakes».  Slipmat clôturera d’ailleurs cette journée de festivités par ses sonorités électroniques, à 23h, à l’Antenne.

La journée du 4 octobre se fera notamment au son de la nouvelle sensation Cœur de pirate, qui lancera officiellement son album à La Casbah, à 20h. Suivra, à 22h, à l’Agitée, Herman Dune, un duo de frères parisiens armé d’une musique indie folk pop. La soirée se terminera à l’Antenne, où se produira Zombie Zombie, un groupe français dont le rythme est inspiré des films d’horreur.

Finalement,?Wintergloves, Beast et You say party! We say die! clôtureront le festival d’Antenne-A, le 5 octobre, à 21h, au Cercle, un concert élaboré en collaboration avec Get A Room. Bon festival!