Beige camouflage est le thème de l’exposition de 13 artistes au baccalauréat en arts plastiques à l’Université Laval. Vous aurez l’occasion de vous y abreuver l’esprit jusqu’au 19 décembre dans la salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins.

À quoi rime ce thème? «Les murs sont beiges, le plancher est beige, le plafond est beige. Depuis toujours le blanc est le départ d’une œuvre. C’est plus facile de s’approprier l’espace lorsque c’est blanc. C’est également plus facile de faire abstraction de ce qui se passe autour. C’est dans cette lignée que le beige et même l’architecture de la salle ont un impact sur chaque œuvre. On ne peut pas faire abstraction de l’environnement dans lequel nous sommes, alors pourquoi ne pas jouer avec cela pour créer des choses?», explique Audrée Demers-Roberge, artiste-exposante et responsable du comité de la salle d’exposition.

Tous les projets respectent précisément la thématique, soit par une touche esthétique de la couleur beige, soit dans l’intention de dissimuler, de se fondre dans l’environnement existant. De l’art conceptuel, des projets sculpturaux, de la peinture acrylique, de la gravure, bref, un melting-pot de techniques peuple l’exposition. «Ce qui m’a souvent déçue dans les expositions antérieures, c’est que le thème était nullement respecté. Il manquait de coïncidence. C’est de cette remarque que nous avons tenu à ce que le respect du thème soit la caractéristique première des exposants. Nous ne voulions pas avoir un ensemble d’œuvres disparates sans thématique pour diriger les artistes», précise la responsable du comité. C’est la beauté de la chose que de découvrir la vision de chacun des artistes sur ce thème commun. Treize projets hétéroclites portant sur un même sujet : le point du vue de l’artiste sur la salle d’exposition, avec ses caprices et ses travers.