Les productions Nous sommes ici proposent une véritable incursion dans le fabuleux monde des Drag Queens. Présenté dans le cadre des Chantiers du Carrefour international de théâtre de Québec (CITQ), Changing Room sera dévoilé à même l’antre des personnificateurs féminins, au Cabaret Club Le Drague.

Changing Room s’ouvre sur un cabaret interactif mettant en vedette des Drag Queens, qui se produisent dans une ambiance festive. À la fin de leurs prestations, comme à leur habitude, les artistes rejoignent leurs loges. S’ensuit un documentaire, filmé dans les loges des artistes, projeté en direct sur écran, où le public sera confronté à l’arrière-scène du spectacle.

À la tête de ce projet peu commun se trouve Alexandre Fecteau, étudiant à la maîtrise en littérature et arts de la scène à l’Université Laval. Le jeune créateur assure l’écriture et la mise en scène de la pièce, qui prend la forme d’un docu-théâtre interactif. «Nous sommes allés à la rencontre de quatre Drag Queens du Drague, explique Alexandre Fecteau. On a fait des entrevues dans leurs loges pour chercher à comprendre pourquoi est-ce qu’ils font ce métier, pourquoi est-ce qu’ils continuent. Les acteurs ont ensuite visualisé ces entrevues et se sont appropriés leurs rôles en fonction de ce qu’ils avaient vu sur vidéo.»

Il est à noter que le travail de recherche de Changing Room a été principalement axé sur l’artiste et non pas sur la quête d’identité, précise le jeune homme. «On s’est rendu compte que les gens [les Drag Queens] étaient là pour le plaisir de la scène, pour continuer d’exercer leur passion du jeu ou de la danse, avance-t-il. À la limite, le déguisement constitue pour eux un mal nécessaire pour pouvoir être sur scène.» Changing Room est présenté gratuitement les 1er et 2 juin.