1. Un tour au cirque

La plus récente production du Cirque Éloize, originaire des Îles-de-la-Madeleine, se pointe le nez à la Salle Albert-Rousseau du 2 au 4 janvier. Après le succès de Rain, c’est au tour de Nebbia – qui signifie «brouillard», en italien –, de l’auteur et metteur en scène Daniele Finzi Pasca, de tenter de charmer les foules de la capitale.


2. Folklore pop

Fort d’un récent album en poche qui a reçu les éloges du public et de la critique, Mes Aïeux et son folklore seront de la partie les 22 et 23 décembre au Grand Théâtre de Québec. Armé des nouveautés de La ligne orange, le groupe devrait réussir à faire penser, réagir, réfléchir et… giguer la foule!

3. Voir Andy Warhol

Mesdames et messieurs, prenez, s’il vous plait, une journée pour vous exporter vers la métropole question d’apprécier l’exposition Warhol Live, la musique et la danse dans l’œuvre d’Andy Warhol, présentée au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 18 janvier.

Vous y trouverez, dans différentes salles thématiques, pas moins de 640 œuvres, objets, revues, films, installations, vidéos, pochettes de disques et documents d’archives, tous liées aux thèmes de la musique et de la danse. Le tout dans une présentation dynamique, originale et intéressante, ponctuée continuellement d’extraits sonores tirés directement de l’univers de Warhol (Judy Garland, Marilyn Monroe, Shirley Temple, The Rolling Stones, Velvet Underground, etc.)

Laissez-vous bercer par le génie créatif d’Andy Warhol, son admiration – qui frôle parfois la folie – pour les stars de la musique et du cinéma américain. Néophytes, ne vous abstenez pas! Les panneaux indicatifs vous plongeront littéralement dans les moments marquants de l’existence de l’artiste de manière à ce que vous saisissiez l’essentiel de sa création.

4. Revue choc

Fidèles à leurs habitudes, les membres des Zapartistes reviennent au Capitole de Québec pour y présenter leur vision de la dernière année. Zap 2008, leur revue personnelle de l’actualité, mettra en vedettes les meilleurs et, surtout, les pires coups de nos politiciens. Gageons qu’on entendra parler des Charest, Harper, Dumont, Marois, Dion – qu’ils avaient d’ailleurs surnommé le «pied de céleri» lors de la dernière édition de leur spectacle – de ce monde, et plusieurs autres. Comme quoi «politicaillerie» rime souvent avec connerie…

5. Encore plus de musique!

À ne surtout pas manquer avant le retour à l’école : le concert de Karkwa, le 13 décembre et en supplémentaire le 2 janvier, et celui des Cowboys Fringants, le 27 décembre, au Grand Théâtre de Québec. Difficile de conseiller l’un plus que l’autre : les deux groupes ont récemment sorti d’excellents albums, sont programmés sur scène jusqu’au début de l’été, charment avec la qualité de leurs vidéoclips bref, pourquoi en choisir un lorsque l’on peut mettre la main sur les deux? Réagissez vite! Les billets s’envolent comme des petits pains chauds! Bonnes vacances!