«Ce nouveau spectacle est tout simplement une version honnête et intime de Cœurs, dévoile Jérôme Minière. La scène devient mon salon. Un endroit intime et ambiant où je peux jouer avec mes bidules sans gêne. Je crois que le Petit Champlain se prêtera bien à cela. J’ai hâte d’y retourner!» Pour réaliser le dépouillement de ses chansons, Minière s’entoure de deux camarades multi-instrumentistes, Denis Ferland et José Major. Avec ses complices, l’auteur-compositeur-interprète, d’origine française et habitant Montréal depuis 1995, recompose sa musique selon un aspect plutôt organique et suave, sans abolir pour autant les trucs électro-ambiants. «L’année dernière, le show de Cœurs était plus rock et touffu. Maintenant, il est épuré à son maximum pour retrouver l’essence original de mes pièces musicales. Ainsi, les textes seront davantage mis en présence qu’auparavant», ajoute t-il.

Il ne faut surtout pas oublier que Minière demeure un maître inclassable dans l’art du bidouillage atmosphérique. «L’album Cœurs est un retour à l’essentiel, à la base de l’humanité, si on veut. En tout cas j’ai essayé d’y parvenir! Le spectacle Cœurs Légers représente mieux cette nouvelle thématique qui est plus terre à terre que cérébrale. C’est pour ça que j’ai décidé d’emmener sur scène avec moi le minimum d’instruments et le minimum de musiciens possibles», conclut-il, visiblement excité.