«C’est sur un coup de tête qu’on a décidé de faire un démo et de l’envoyer pour les auditions de la Boîte à chanson, le jour de la date limite. Finalement, on a été choisis», se réjouit Jérôme Lang, chanteur et guitariste du groupe. Originaire du Nouveau-Bruswick, l’étudiant au doctorat en biochimie confie, avec son charmant accent, que la musique a toujours fait partie de sa vie, mais que c’est à l’écoute du groupe canadien Rush que sa passion pour le rock progressif des années 1960 et 1970 s’est confirmée. Pour lui, «Rush, c’est le Céline Dion des années 1970, c’est le plus grand groupe rock canadien de l’époque».

Histoire de jeunesse
Tous les membres du groupe sont originaires d’Edmonston et se connaissent depuis l’enfance. Jérôme (guitare acoustique et voix) et Marc (voix, basse, guitare acoustique) ont commencé à jammer ensemble alors qu’ils résidaient au pavillon Alphonse-
Marie-Parent. «On jouait ensemble et on cherchait des façons de bien faire sortir les chansons que l’on aimait à l’acoustique» explique-t-il. Par la suite, Marc-André Picard, qui étudie à l’Université de Sherbrooke, s’est joint à la formation spécialement pour le spectacle de la Boîte à chanson. «Lui, il joue de la guitare électrique, c’est vraiment la star du groupe», rigole le biochimiste, qui ne considère pas The Carnies comme un groupe mais plutôt comme «une gang de chums qui trippent à jouer de la musique ensemble».

La particularité du trio réside dans le fait qu’il n’y a pas de batteur. «On en avait trouvé un, mais comme il ne nous connaissait pas et qu’il ne connaissait pas nos tunes, on a laissé faire», explique le chanteur. C’est donc au son de deux guitares acoustiques, d’une basse et d’une guitare électrique que le groupe présentera un spectacle revisitant les succès du passé, allant des Beatles à Pink Floyd, en passant par Éric Clapton et les Rolling Stones. «On commence plus acoustique pour graduellement atteindre un son plus progressif», précise Jérôme.

Une expérience pratique
Organisée par le Bureau d’accueil et d’animation de l’UL, la Boîte à chansons permet aux étudiants de présenter leur musique dans un contexte festif. La programmation annuelle, très diversifiée, offre aux spectateurs une couverture de différents styles musicaux, tout en leur permettant de fraterniser avec d’autres étudiants. De plus, comme l’explique Jérôme Lang, «la Boîte à chanson permet aux étudiants qui aiment jouer de la musique de pouvoir jouer, monter sur scène et montrer leur talent devant un public sans avoir à performer dans des bars». Ouverte à tous, la Boîte à chanson propose deux spectacles par mois tout au long de l’année scolaire. Un rendez-vous à ne pas manquer!